En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
FINANCES

Enquête financière à Saint-Élie

Pierre-Yves CARLIER Mercredi 12 octobre 2016
Enquête financière à Saint-Élie
Hier après-midi, les gendarmes étaient toujours à la mairie annexe de Saint-Élie, à Cayenne (PYC)

Les gendarmes ont perquisitionné hier matin à l'annexe mairie. La justice s'interroge sur les flux financiers de la commune. Ils auscultent les marchés publics, contrats et prestations.

La justice se penche sur les finances de la mairie de Saint-Élie. Et, comme le confie une source judiciaire, « ce n'est pas par hasard » . Hier matin, les gendarmes de la section de recherches de la Madeleine ont perquisitionné les locaux de la mairie annexe, dans le centre de Cayenne. Ils ont emporté des liasses de documents et des clefs USB avec des copies des disques durs. « C'est le tout début de l'enquête » , précise le vice-procureur Alain Zakrajsek. Aucune garde à vue n'a eu lieu hier, mais des auditions sont envisagées d'ici la fin de la semaine.
L'enquête porte sur « des flux financiers » , poursuit le vice-procureur. Les limiers du pôle financier vont éplucher les documents de ces trois dernières années, puisque c'est le délai de prescription en la matière. Leurs interrogations portent sur « des contrats, des prestations et des marchés publics » , poursuit le vice-procureur. Elles font suite à « des observations sur place » .
LES CHANTIERS VONT BON TRAIN
Il faut dire qu'à Saint-Élie, les chantiers vont bon train. La commune a des moyens hors normes (lire ci-contre). Ces deux dernières années, elle a fait construire un réseau d'adduction d'eau potable, un espace de baignade, un carbet de passage... En 2013, la commune a investi 417 000 euros, un million en 2014 et 675 000 euros l'an dernier. Ce sont des montants équivalent à Iracoubo, qui compte dix fois plus d'habitants. Au cours des dix années précédentes, les investissements n'avaient jamais dépassé 289 000 euros. Hier, sur Guyane 1ère, le maire Véronique Jacaria s'est dit tout à fait satisfait du lancement d'une telle enquête.
Une commune atypique
Les moyens de la mairie de Saint-Élie ont de quoi susciter des fantasmes. La commune, qui compte officiellement 150 habitants mais quasiment personne dans le bourg, encaisse 7 millions d'euros par an de taxe foncière. À titre de comparaison, Macouria et ses 10 000 habitants touchent 3 millions d'euros. Cela s'explique notamment par la présence de deux sociétés minières et du barrage de Petit-Saut (partagé avec Sinnamary). Le fonds de roulement de la mairie de Saint-Élie est de 4,98 millions d'euros. À Rémire-Montjoly, qui compte cent trente fois plus d'habitants, a un fonds de roulement de 4,87 millions.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
6 commentaires

Vos commentaires

Gérard Manvussa 12.10.2016

En Guyane, la justice est forte avec les petits et les moyens...

Répondre Signaler au modérateur
Ubu 13.10.2016

Vous n'avez pas du lire l'article sur le voleur multi-récidiviste relâché six fois de suite...
En Guyane, la justice est faible tant avec les forts que les faibles. La seule chose pour laquelle elle soit forte est la défense de ses propres intérêts corporatistes.

Répondre Signaler au modérateur
Gérard Manvussa 13.10.2016

pas tout à fait inexact mais un peu caricatural

Répondre Signaler au modérateur
mouloudia 12.10.2016

Je ne comprends pas. On reproche à une commune d'investir pour repeupler et attirer des touristes sur son territoire. L'Etat devrait aider et encourager ces initiatives en Guyane. Soutenons nos communes.

Répondre Signaler au modérateur
skol973 12.10.2016

Pour une fois, nous avons une mairie qui n'est pas sous tutelle et qui investi, cela dérange Monsieur le Préfet. Les communes de ce pays doivent être rester sous tutelles de cette ETAT.

Répondre Signaler au modérateur
blabla 12.10.2016
Tu carbures toujours à la bière ?

Mon pauvre Skol, ton cerveau va mal....tu comprends pas grand chose à ce qui t'entoure, c'est avec des personnes comme toi que la guyane va mal ????

Répondre Signaler au modérateur