France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Écoles cambriolées :de lourdes conséquences

Vendredi 04 janvier 2019
Écoles cambriolées :de lourdes conséquences
L'entrée principale du groupe scolaire de Mont-Lucas. Il est régulièrement la cible de malfaiteurs, plus ou moins expérimentés. Ici, ils s'en sont passés par la fenêtre d'un bungalow, dégradant au passage le le volet roulant. - Samir Mathieu

Les écoles de Cayenne à nouveau prises pour cible. Plusieurs individus ont profité des vacances de Noël pour visiter au moins trois écoles de la ville. Les dégâts sont nombreux. Le montant des réparations s’élèvera à plusieurs dizaine de milliers d’euros.

C’est un phénomène récurrent, qui reprend de la vigueur ces derniers mois à Cayenne. Les écoles sont prises pour cibles par des cambrioleurs, qui se révèlent être aussi des casseurs. Hier matin, les agents de la commune, qui s’étaient rendus dans les écoles pour commencer le ménage en vue de la rentrée de lundi, ont eu de très mauvaises surprises. L’école Gaëtan-Hermine à la Rénovation urbaine a été la plus durement touchée. Là, deux classes ont été visitées, dont celle du CP. Dans celle-ci, la porte a été littéralement fracassée. Le montant en bois a été cassé en plusieurs morceaux. La poignée brisée. Et au final, les individus sont rentrés. Ils n’ont pas forcément dérobé beaucoup d’objets. C’est comme si à l’intérieur, ils s’étaient résignés à renverser trois ou quatre affaires ci et là et puis étaient ressortis, sans trop s’attarder à l’intérieur. Juste à côté, les intrus ont tenté de pénétrer dans la salle informatique. Ils se sont heurtés à un mur, puisque la porte est blindée. Ils ont toutefois bien forcé puisqu’ils ont soulevé la languette en fer qui protège la serrure. Mais le plus spectaculaire a eu lieu dans la cantine de l’école. Les cambrioleurs ont dérobé 104 chaises ! Mais aussi de la nourriture qui était déjà à disposition pour les enfants.

Des plaintes déposées

D’autres cambriolages ont eu lieu pendant ces vacances dans les écoles Vendôme à Novaparc et à Mont-Lucas. à Mont-Lucas, les malfaiteurs s’en sont pris à la classe Ulis. C’est la classe qui est dédiée aux jeunes enfants souffrant de handicap et ayant des difficultés importantes d’apprentissage. Les individus, qui selon toute vraisemblance avaient dans un premier temps sauté le mur d’enceinte, ont pénétré dans le bungalow par la fenêtre. Ils ont sérieusement endommagé le rideau roulant qui protège la classe du soleil. à l’intérieur, ils ont volé quelques affaires. Les réactions ont été nombreuses et immédiates. Le maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth, a dénoncé cette nouvelle atteinte aux écoles de la ville. Son directeur de cabinet à la mairie, Jean-Philippe Dolor, s’est rendu sur place pour les premières constatations. La police nationale est également venue sur les lieux pour faire le point. La ville de Cayenne a déposé plainte contre X. C’est l’enquête désormais qui devra identifier les responsables de ces exactions. La ville envisage pour sa part de renforcer la sécurité en installant des caméras de surveillance. Rien que pour l’école Gaëtan-Hermine, les réparations devraient dépasser les 40 000 euros selon le directeur opérationnel des services techniques de la commune.

Samir MATHIEU

L'école de CP a été saccagée : porte défoncée, affaires volés et abimées... -
La classe Ulysse du groupe scolaire de Mont-Lucas a été la cible des cambrioleurs. La classe Ulysse est destinée aux jeunes enfants ayant un handicap ou des retards d'apprentissage. Le ou les voleurs n'ont pas emporter de livres. -
104 chaises ont été volées à la cantine de l'école Hermine. De la nourriture a aussi été emportée. -

La classe de CP

a été saccagée : porte défoncée, affaires volées

et abimées...

L’entrée principale du groupe scolaire de Mont-Lucas. Il est régulièrement la cible de malfaiteurs, plus ou moins expérimentés. Ici, ils sont passés par la fenêtre d’un bungalow, dégradant le volet roulant (médaillon).

Marie-Agnès William, directrice de l’école Gaëtan-Hermine« Ils ont pris le maximum »

Ils ont pénétré dans le réfectoire ainsi que la cuisine centrale. Les chaises ont été volées. Au niveau de la cuisine centrale, le ravitaillement et les courses ont été volés. Ils ont tenté de franchir la porte blindée pour aller dans la salle informatique. Je pense qu’ils ont été pris de cours. Mais s’ils reviennent, je crains qu’ils n’arrivent à leurs fins et qu’ils ne repartent avec le matériel informatique. Manifestement, je crois qu’au niveau des fermetures, la mairie met des moyens humains et il faudra que l’école soit plus surveillée. Mais force est de constater que l’école est connue : les lieux stratégiques sont connus, donc on se pose des questions.

Marie-André, agent d’entretien« Rarement vu ça »

ça fait 15 ans que je suis à l’école Gaëtan-Hermine. J’ai déjà vu de nombreuses fois où l'école a été visitée, mais cette fois, ils y ont été fort. Pour moi, ce sont des méchancetés. Je ne vois pas pourquoi ils font ça.

Marie-André est agent d'entretien depuis 15 ans à Gaëtan Hermine. En 15 ans, elle en a vu des vols, mais celui-ci semblait impressionnant. -
Fabiola Saint-Hilaire,conseillère municipale à Cayenne, en charge des travaux dans les écoles« Il faut que ça s’arrête ! »

Pendant les vacances les voleurs en profitent, il n’y a pas de présence d’enseignants, d’agents et d’enfants, donc les voleurs en profitent pour se servir. C’est récurrent et cest un problème qui concerne toutes les écoles de la Guyane, et pas uniquement celles de Cayenne. ça devient fatigant, lassant de réparer, remettre et réparer à nouveau. On ne s’en sort pas. Nous avons à faire face à des experts en la matière. Il faut absolument que les voleurs prennent conscience que ça pénalise la jeunesse guyanaise. Je suis dépitée et triste car ça touche au symbole et il n’y a plus de respect.

Fabiola Saint-Hilaire est conseillère municipale en charge des travaux dans les écoles. L'élue était particulièrement remontée contre ces nouveaux cambriolages. -

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Matouryman 04.01.2019

Il existe des moyens électronique sérieux et professionnel pour se protéger et prévenir avant les intrusions
Certes cela coûte cher mais la sécurité a un prix
Les architeques aussi dans leurs projets ne prennent en charge suffisamment l'intrusion dans les portes et les fenêtres il y a des niveaux de protection mais la aussi souvent cela dépasse le budget et dans les appels d'offres ont ne demande pas la protection maxi
Pour avoir était conseiller en sécurité je parle en connaissance de cause
dernier point les équipes d'interventions ne sont pas toujours non plus au niveau requis
Je me souviens à l'époque les portes et volets métalliques du collège de Sinnamary étaient soudés pendant les vacances scolaires avec des moyens de détection extérieurs c'est protection totale

Répondre Signaler au modérateur
A la une