En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Deux garimpeiros tués lors d'une opération Harpie

France-Guyane Lundi 20 Novembre 2017 - 12h40
Deux garimpeiros tués lors d'une opération Harpie
Le piroguier a été déséquilibré par le câble en travers du barrage fluvial sur la crique Inini (photo d'archives)

Des échanges de coups de feu se sont produits avec des gendarmes et des militaires du 9e Rima, dimanche après-midi, dans le cadre de la lutte contre l'orpaillage clandestin, en amont de Maripasoula. Un orpailleur clandestin a été tué sur le coup ; un second, grièvement blessé, est mort peu après. Aucun gendarme ou militaire n'a été blessé.

Deux orpailleurs clandestins sont morts, ce dimanche après-midi, dans un échange de tir avec des gendarmes et les militaires du 9e Rima, sur le Grand Inini, à Maripasoula.
Selon le récit qu'en font le préfet Patrice Faure et le procureur de la République Éric Vaillant, "entre 15h30 et 16 heures, une patrouille composée de deux gendarmes et 7 militaires du 9e Rima en mission de lutte contre l'orpaillage clandestin, se trouvant sur le Grand Inini, sur la commune de Maripasoula, essuyait des tirs d'armes automatiques provenant de garimpeiros. Un gradé de gendarmerie et des militaires des Forces armées en Guyane (Fag) rispostaient. Dans l'échange, un garimpeiro était mortellement touché et un second grièvement blessé. Les autres garimpeiros prenaient la fuite. Le garimpeiro grièvement blessé décédait avant l'arrivée de l'hélicoptère de la gendarmerie, portant le bilan à deux garimpeiros décédés. Aucun gendarme ou militaire des Fag n'était blessé." Le préfet et le procureur ajoutent : "Vers 18h25, l'hélicoptère de la gendarmerie déposait quatre gendarmes du GIGN en renfort et a embarqué les corps des deux garimpeiros décédés ainsi qu'un troisième garimpeiros qui s'était constitué prisonnier entre-temps. À son arrivée à Cayenne, il était placé en garde à vue par les gendarmes de la section de recherches auxquels le procureur de la République a confié l'enquête. Lors de la dépose des renforts sur place, les gendarmes du GIGN rendaient compte qu'ils avaient de nouveau été pris à partie par arme à feu avant l'arrivée de l'hélicoptère."

(Plus de détails dans notre édition de ce mardi)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

xxl 24.11.2017
POURQUOI ?

Pourquoi la guyane n'a pas une petite réserve d'or dans une des banques en guyane tranquillement au chaud pour se faire respecter ?

Répondre Signaler au modérateur
xxl 24.11.2017
volontaire

Franchement je suis volontaire pour revenir aux services de la guyane militaire FAMAS / LRAC / PM / GRENADE / ET PERMIS DE ... CONTRE LES VOLEURS D'OR GUYANAIS.

Répondre Signaler au modérateur
C Koi çà? 20.11.2017
Bravo

Muy bien muchachos!

Répondre Signaler au modérateur
kiki973 20.11.2017
Bravo !

Enfin, on va finir par aller dans le bon sens !Qu'est-ce qui nous vaut ce changement ?

Répondre Signaler au modérateur
Lucky973 20.11.2017

Pour quelle raison des tirs entre gendarmes et militaires? Pour protéger les garimpeiros !!
car suivant les premières phrases de l'article nous pouvons lire:des échanges de coups de feu se sont produits entre des gendarmes et des militaires du 9°rima.Donc les deux garimpeiros sont mort par des balles perdu dû au combat entre les gendarmes et les militaires (LOL)

Répondre Signaler au modérateur
FLAMBI 20.11.2017

bravo

Répondre Signaler au modérateur
Pellucci 20.11.2017
vraiment ?

"Des échanges de coups de feu se sont produits entre des gendarmes et des militaires du 9e Rima" .... Normal ......
FG, faites un effort .....

Répondre Signaler au modérateur
jess 20.11.2017

bon débarras

Répondre Signaler au modérateur
DVM 20.11.2017

A force de jouer on finit par se brûler...les garimperos sont prévenus dorénavant...félicitations à nos gendarmes et militaires.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 20.11.2017

+1

Répondre Signaler au modérateur