En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
ROURA

Découverte du corps d'un homme démenbré

Bernard DORDONNE Mercredi 21 septembre 2016
Découverte du corps d'un homme démenbré
(BD)

Lundi soir, les gendarmes ont découvert un cadavre démembré dans le congélateur d'une habitation du lieu-dit Howe, à Roura. Le jeune couple de 22 et 17 ans résidant dans la maison a été placé en garde à vue. La victime de 23 ans habitait elle aussi dans la commune.

Ici, la maison où vivait le couple et où était dissimulé le cadavre, à Howe. Les restes du corps ont été transportés sur un brancard (BD)
C'est suite à une rumeur publique que les gendarmes ont découvert l'abominable lundi, vers 20 heures, dans une maison du village de Howe, à la sortie de Roura. Là-bas, un cadavre démembré (les bras et jambes étant séparés du torse) pourrissait dans un congélateur non branché.
Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime est un ressortissant haïtien, âgé de 23 ans, qui résidait à la cité Anxionnaz, vers le haut de Roura. Les deux habitants de la petite maison, un Rouranais (22 ans) et sa compagne brésilienne ( 17 ans), lycéenne à Melkior-Garré à Cayenne, ont été placés en garde à vue pour meurtre et complicité de meurtre.
PROBABLEMENT TUÉ IL Y A SIX MOIS
Le jeune homme reconnaît les faits qui lui sont reprochés. C'est d'ailleurs lui qui a indiqué aux gendarmes où se trouvait le cadavre. Ces derniers étaient venus effectuer une perquisition, munis de pelles et de pioches croyant que le corps avait été enterré autour de la maison.
Selon les constatations du médecin légiste, les faits pourraient avoir été commis en avril. Près de six mois au cours desquels, le couple a vécu avec le cadavre dans le congélateur sans rien laisser paraître au quotidien.
L'enquête a été confiée par le parquet à la brigade de recherches de Matoury. Hier matin, les techniciens en identification criminelle de la gendarmerie ont investi les lieux pour réaliser des prélèvements sur le corps de la victime. Des éléments qui ont permis à la famille de l'identifier dans l'après-midi. Des constatations ont aussi été réalisées à l'intérieur et à l'extérieur de l'habitation pour tenter de connaître les circonstances exactes du drame.
On ignore encore le motif du meurtre. Des voisins évoquent une liaison entre l'adolescente et la victime : « Le jeune homme avait entendu que sa copine l'avait trompé avec celui qui est mort. Ils se disputaient souvent et violemment sur le sujet. Ça fait peur, je ne pensais pas qu'il allait faire ça » , s'indigne une habitante du village.
« Un acte abominable »
Cette découverte macabre a consterné la population de Roura et l'ensemble de la Guyane. David Riché, le maire de la commune, était sous le choc en l'apprenant. « Il s'agit d'un acte abominable. Je suis choqué. Je croyais que cette scène pouvait se voir uniquement à la télé. Tuer quelqu'un c'est déjà grave et il faut un sacré sang-froid pour le découper, l'enfermer dans un congélateur et vivre avec ce corps tous les jours! » commente avec stupéfaction le maire.
Ce dernier confirme que le jeune de 22 ans était connu dans la commune pour être quelqu'un de calme : « Il était sans emploi, il y a quelques mois je lui avais fait un contrat dans le cadre des emplois civils mais il n'était plus employé de la municipalité depuis le début d'année » , ajoute-t-il.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire