France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Cinq lycéens de Melkior en garde à vue

Bernard DORDONNE Mercredi 17 septembre 2014
CAYENNE.Hier après-midi, cinq adolescents du lycée Melkior-Garré, situé route de Montabo, ont été placés en garde à vue pour violence en réunion. Les faits se sont déroulés lundi après-midi pendant la récréation. Les cinq lycéens, un majeur de 18 ans et quatre mineurs de 16 et 17 ans, s'en sont pris violemment à un autre lycéen âgé de 17 ans*. Au cours de l'altercation, la victime a reçu des coups de poing ainsi que des coups de pied. Dans la bagarre, la victime a également reçu un coup de couteau au visage. Une importante estafilade qui a entraîné l'intervention des sapeurs-pompiers qui l'ont transporté aux urgences de l'hôpital de Cayenne. Le lycéen en est ressorti avec trois jours d'interruption temporaire de travail. Les parents, ainsi que la direction de l'établissement, ont porté plainte. Dès lundi, dans l'après-midi, le majeur de la bande, auteur présumé du coup de couteau, a été interpellé et placé en garde à vue.
Hier, le parquet a prolongé de 24 heures la garde à vue du lycéen de 18 ans et a demandé aux policiers du commissariat d'entendre les quatre autres lycéens qui ont participé à l'altercation pour éclaircir les raisons de ce déchaînement de violence. Selon les premiers éléments de l'enquête, la victime aurait été violentée à cause d'un mauvais regard. Dans cette affaire, et comme nous sommes au début de l'année scolaire, les policiers ont réagi rapidement pour stopper les ardeurs des lycéens afin qu'ils sachent que la violence à l'école est sévèrement punie par la loi.
* La victime est scolarisée en CAP cuisine, et non ses agresseurs comme nous l'avions d'abord écrit

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
7 commentaires

Vos commentaires

Wacapou 18.09.2014

Au fait les camarades, je regardais la jolie chabine à votre gauche. Peace & Love la prochain fois!

Répondre Signaler au modérateur
lee 18.09.2014

Il faut plus de rigueur envers nos jeunes de Guyane !

Les établissements scolaires petits et grands doivent changer leurs règlements intérieurs.

Exemple : tu fais une bêtise grande ou minime, t'ai renvoyé jusqu'à la fin de l'année scolaire et on arrête les prestations social tout de suite, jusqu'à la fin de l'année scolaire.

Ce réglement doit être actée et signé par chaque partie.

Je pense que les enfants et parents réfléchirons longuement à ce règlement !!

Répondre Signaler au modérateur
Aubin973 18.09.2014

On s'enfonce de pire en pire !!! Voilà ce qu'entraine une absence d'éducation. Un regard, de nos jours ne peut être innocent. Oroyo

Répondre Signaler au modérateur
skol973 18.09.2014

Il faudrait installer des détecteurs de métaux à l'entrée de chaque établissement scolaire. D'autre part, il faudrait que les chefs d'établissement arrêtent d'embaucher des surveillants qui sont la majorité les enfants des amis car les lycéens d'aujourd'hui ne sont pas des saints, ils sont terrible.

Répondre Signaler au modérateur
Badaw 18.09.2014

Prison pour tous, ça existe en Guyane?

Répondre Signaler au modérateur
kiwaçé 18.09.2014
Du professionalisme , que diable !

Beaucoup d’imprécisions dans cet article . C'est la victime qui était en CAP cuisine pas les agresseurs .
C'est les surveillants qui ont de suite attrapé le principal agresseur . La police n'a fait que le réceptionner à la vie scolaire.
La victime a de suite été prise en charge par un professeur et l'infirmière.
Les établissements scolaires en Guyane pleins comme des œufs , ils sont de plus en plus difficiles à contrôler !

Répondre Signaler au modérateur
MrAntoun82 17.09.2014
Minority report

Article datant du mercredi, agression arrivant le mardi et arrestation le lundi après midi. C'est minority report !!!
T CAP cuisine ??? Infos partiels !!! L'incident a eu lieu le lundi matin !!!!!

Répondre Signaler au modérateur