France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Bertrand Moukin placé en détention provisoire

B.D/P.R Jeudi 22 Juin 2017 - 14h19
Bertrand Moukin placé en détention provisoire

5 personnes suspectées dans une affaire de trafic de papiers et d'aide au séjour irrégulier ont été placées en détention provisoire, dont le chef d'entreprise Bertrand Moukin

Bertrand Moukin a été entendu ce jeudi matin par un juge d'instruction dans le cadre de l'affaire de corruption à la préfecture (corruption active, corruption passive, aide au séjour irrégulier d'étrangers en bande organisée, faux et usage de faux, blanchiment d'argent et association de malfaiteurs).
Il a ensuite été présenté au juge des libertés et de la détention qui l'a placé en détention provisoire. Le juge a en effet estimé qu'il y avait dans cette affaire des risques de "concertation frauduleuse", de "pression sur témoins et victimes", et de "déperdition des preuves".
L'enquête se poursuit et Bertrand Moukin sera à nouveau entendu dans une semaine. Quatre autres personnes suspectées des mêmes charges ont été également placées en détention provisoire : Christine Paris, Marcel Flechel, Bernard Guirand et Pamela Sinna.

Enfin, quatre autres suspects placés en garde à vue dans cette affaire ont été libérés.
PLUS DE DETAILS DANS NOTRE PROCHAINE EDITION

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
85 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 29.06.2017

G6d
Corruption et combines ne sont pas propres à la Guyane. Ses élus pratiquent le même grand écart entre éthique et légalité que la quasi totalité des élus depuis 1958. Simplement parce que le cadre national permet et prévoit le népotisme.
Vous revenez encore avec des reproches bizarres : ce ne sont pas les élus guyanais qui laissent Léon Bertrand en liberté mais les autorités judiciaires, pour cause d'un désaccord magistral sur l'interprétation du mandat de dépôt. Les Guyanais n'ont rien à voir avec, pas plus que les avis de leurs élus. Son incarcération relève des services de l'Etat et non pas des manifestations des élus locaux que vous seriez le premier à dénoncer.
En Métropole aussi, la plupart des citoyens s'offusque devant les élus mis en cause.
Les élus guyanais sont beaucoup moins responsables que vous ne le croyez. Ils n'ont aucune prise sur des problèmes majeurs.
S'il est vrai que leur incompétence amoindrit leur crédibilité, les faits démontrent que la qualité de leurs idées importe peu dans la situation de la Guyane où l'esclavage est beau être aboli, une situation post-coloniale subsiste à tous niveaux. Cette réalité plus la mentalité si bien expliquée par Mme Vergès et vous avez l'écœurement de Melville mais aussi le sous-développement garanti, aussi loin que vous puissiez regarder vers l'avant...

Répondre Signaler au modérateur
g6d 28.06.2017

Toujours tout ramener à l'esclavage, aboli en 1848, est la base du raisonnement de Melville qui regardant trop vers le passé, ne peut se projeter vers l'avenir.
La Guyane a des élus Guyanais depuis très longtemps: ils sont quand même responsable de ce qui se passe ici. Ils ne peuvent être exonérer de la corruption, du népotisme, des combines en Guyane.
Ces élus ont été choisis par la population dont une partie s'offusque dès qu'un de ses élus est mis en cause.
Bertrand condamné et sous l'objet d'un mandat de dépôt est toujours maire de St Laurent sans que cela ne gêne un seul politique guyanais.
La Guyane a les élus incompétents voire corrompus qu'elle élit et mérite. Mais beaucoup se retrouvent pour reprocher tout et n'importe quoi à la Métropole pour réclamer toujours plus d'argent.

Répondre Signaler au modérateur
RAF973 28.06.2017

Vous venez peut être de donner LA réponse que Melville attend depuis des mois à la question qu'il n'a de cesse de poser...

Répondre Signaler au modérateur
greg974 28.06.2017

Taratata la seule réponse sera que ce commentateur est un métro colon blanc...qui doit rentrer chez lui...et que les francais (sic) ont aussi leurs affaires...lol...ensuite ergosum interviendra pour apaiser les choses et Melville viendra lui lécher....

Répondre Signaler au modérateur
nunes 28.06.2017

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur
Melville 27.06.2017
Nous voilà dans la tête de Papa Zozo, Ergo Sum

Je dois avouer, Ergo Sum, que je suis très heureux que vous ayez vous-même fait l’expérience, et en direct, de la duplicité de Papa Zozo. Sous ses dehors bonhommes, tranquilles, débonnaires, se cache probablement le pire colon que la Guyane ait jamais accueilli sur son sol. Maintenant qu’il est acculé, il ne se croit plus obligé de se voiler la face. J’ai enfin réussi, après une année entière de tentatives, à lui faire dire pourquoi, de son point de vue, le Guyanais ne peut pas se prendre en charge. On sent bien qu’il se retient, pour ne pas nous livrer le fond de sa pensée mais les choses sont claires. Le point de vue de Papa Zozo sur le Guyanais est tout droit sorti de la pire littérature coloniale française. Vous savez, le Noir malhonnête, incompétent et fainéant. Et je crains qu’avec lui, on ne soit pas au bout de nos peines, du moins au bout de notre envie de vomir. C’est sans doute l’occasion de rappeler à la rédaction de France-Guyane l’importance pour elle de ne pas se tromper dans le choix des animateurs de son forum, pour les désabonner le cas échéant.

Répondre Signaler au modérateur
Pôpa zo 27.06.2017
blou blou don quichotte

Toujours la même chose don quichotte, encore et encore .....
vous nous lassez à force de vous répétez .......

blou blou

Répondre Signaler au modérateur
Melville 27.06.2017
Mais encore, Papa Zozo !

Un mot peut-être sur le fond, Papa Zozo.
Pensez aussi à mes questions avant de me répondre, Papa Zozo.
Ultime question, Papa Zozo. Vous avez conclu une de vos saillies par un audacieux "aou ! aou ! aou ! aou !". D'où ma question, Papa Zozo : est-ce que "aou ! aou ! aou ! aou !" est la traduction de "Au suivant" en Papa Zozo ?

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 27.06.2017

Melville
La discussion entre mondes parallèles est forcément compliquée. On ne pense pas de la même manière, on n'a pas les mêmes codes pendant que les intérêts sont diamétralement opposés... Peu probable alors que vous vous entendiez avec les gens de l'autre milieu.
On n'est pas dans un monde chevaleresque, ne soyez pas trop exigeant. Faites avec.

Répondre Signaler au modérateur
Melville 27.06.2017
Respect, Ergo Sum

Votre hauteur de vue force le respect, Ergo Sum. Vous me rappelez un peu Rasle-Bol, qui n’intervient que trop rarement sur ce forum. Merci encore.

Répondre Signaler au modérateur
nunes 28.06.2017

Commentaire supprimé par la rédaction

Répondre Signaler au modérateur