France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SAINT-LAURENT DU MARONI

Assassiné pour une chaînette

D. St-J. Jeudi 02 janvier 2014
Beaucoup de monde au village chinois lors de l'intervention des secours et des gendarmes après le signalement qu'un homme avait été tué lundi vers 22 heures (Eric Léon)

Un jeune Saint-Laurentais âgé d'une vingtaine d'années a été abattu au village chinois lundi vers 22 heures. Le tireur est poursuivi pour assassinat.

Le drame qui s'est déroulé lundi soir à Saint-Laurent du Maroni, au village chinois, a pour origine le vol d'une chaînette de cou. Un vol avec violence commis vers 20 heures. La victime, Benoît Lereux, un Saint-Laurentais âgé de 33 ans, croise alors des gendarmes, qui l'invitent à venir porter plainte. Mais il refuse. Benoît Lereux rejoint son domicile pour prendre une arme de poing et part à la recherche de ses agresseurs.
Deux à trois heures après, vers 23 heures, il retrouve, toujours au village chinois, une personne qu'il soupçonne d'avoir participé au vol de sa chaînette. Une bagarre éclate entre les deux hommes, un coup de feu est tiré. Isaac, un jeune Saint-Laurentais d'une vingtaine d'années, s'écroule, mortellement atteint à la tête.
Aussitôt après les faits, le tireur se rend lui-même à la gendarmerie, où il est placé en garde à vue. L'enquête ouverte par les services de la gendarmerie devra déterminer les circonstances de cet homicide. Notamment pour savoir si le tir a été accidentel, comme l'affirme l'auteur, ou s'il a été tiré à bout portant. Les enquêteurs devront également déterminer combien de coups de feu ont été tirés. L'autopsie de la victime, ordonnée par le procureur de la République Ivan Auriel, permettra de lever le voile sur les circonstances de cette mort.
Hier, en fin de journée, Benoît Lereux a été présenté devant les magistrats. Il lui a été notifié qu'il était poursuivi pour assassinat et il devait comparaître devant le juge des libertés et de la détention vers 18 heures, le procureur ayant demandé un mandat de dépôt pour qu'il soit placé en détention provisoire au centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire