France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Accrochage entre les 500 frères et la police devant le commissariat

B.D. /P.R. Jeudi 30 Novembre 2017 - 10h25

Afficher toutes les miniatures

Un membre des 500 frères a été convoqué par la police et placé en garde à vue ce matin à 8h30, pour "violences exercées sur un membre des forces de l'ordre", lors des échauffourées survenues à Cayenne en marge de la visite d'Emmanuel Macron. En soutien, les 500 frères sont postés depuis ce matin devant le commissariat. Un accrochage a eu lieu entre les deux parties lorsque les policiers ont demandé aux 500 frères encagoulés de retirer leurs cagoules. 

Richard Cimonard, un membre des 500 frères a été convoqué ce matin au commissariat de Cayenne et placé en garde à vue. Il lui est reproché d'avoir exercé des violences sur un membre des forces de l'ordre, lors des échauffourées survenues en marge de la visite présidentielle d'Emmanuel Macron. En soutien, les 500 frères sont postés devant le commissariat depuis ce matin. Le commissaire Terry est venu à leur rencontre afin de leur demander de retirer leurs cagoules, ce qu'ils ont refusé de faire dans un premier temps. Les policiers ont ensuite encerclé les 500 frères, les prévenant qu'ils procéderaient à des interpellations s'ils ne retiraient pas leurs cagoules. La tension est montée et un accrochage a eu lieu. 

"Nous sommes des pères de familles qui se battent contre la délinquance, ce n'est pas à nous qu'il faut s'en prendre mais aux bandits, nous a répondu Stéphane Palmot, président des 500 frères. L'État voit que la pression est redescendue et veut maintenant passer aux représailles en convoquant un membre des 500 frères".

(Re)Visionnez ici notre Facebook Live, filmé en direct de la manifestation ce matin devant le commissariat de Cayenne :


PLUS DE DETAILS DANS LA JOURNÉE SUR NOTRE SITE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
24 commentaires

Vos commentaires

C Koi çà? 30.11.2017
Quel mauvaise image

Ca c'est vraiment bon pour les créations d'entreprise et le tourisme, on sent que les investisseurs vont venir en courant en Guyane s'ils regardent les 500, quel dommage!

Répondre Signaler au modérateur
FLAMBI 30.11.2017
bla bla

encore des bla bla

Répondre Signaler au modérateur
Sti973 30.11.2017
qui veut être respecté...

... commence par respecter les autres :
Rien ne légitime la violence ou le fait de s’encagouler.

Répondre Signaler au modérateur
Sti973 30.11.2017

surtout quand on veut s'ériger en exemple pour les jeunes !

Répondre Signaler au modérateur