En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Accrochage entre les 500 frères et la police devant le commissariat

B.D. /P.R. Jeudi 30 Novembre 2017 - 10h25

Afficher toutes les miniatures

Un membre des 500 frères a été convoqué par la police et placé en garde à vue ce matin à 8h30, pour "violences exercées sur un membre des forces de l'ordre", lors des échauffourées survenues à Cayenne en marge de la visite d'Emmanuel Macron. En soutien, les 500 frères sont postés depuis ce matin devant le commissariat. Un accrochage a eu lieu entre les deux parties lorsque les policiers ont demandé aux 500 frères encagoulés de retirer leurs cagoules. 

Richard Cimonard, un membre des 500 frères a été convoqué ce matin au commissariat de Cayenne et placé en garde à vue. Il lui est reproché d'avoir exercé des violences sur un membre des forces de l'ordre, lors des échauffourées survenues en marge de la visite présidentielle d'Emmanuel Macron. En soutien, les 500 frères sont postés devant le commissariat depuis ce matin. Le commissaire Terry est venu à leur rencontre afin de leur demander de retirer leurs cagoules, ce qu'ils ont refusé de faire dans un premier temps. Les policiers ont ensuite encerclé les 500 frères, les prévenant qu'ils procéderaient à des interpellations s'ils ne retiraient pas leurs cagoules. La tension est montée et un accrochage a eu lieu. 

"Nous sommes des pères de familles qui se battent contre la délinquance, ce n'est pas à nous qu'il faut s'en prendre mais aux bandits, nous a répondu Stéphane Palmot, président des 500 frères. L'État voit que la pression est redescendue et veut maintenant passer aux représailles en convoquant un membre des 500 frères".

(Re)Visionnez ici notre Facebook Live, filmé en direct de la manifestation ce matin devant le commissariat de Cayenne :


PLUS DE DETAILS DANS LA JOURNÉE SUR NOTRE SITE

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
24 commentaires

Vos commentaires

MONSIEUR GUYANE 01.12.2017
Mets ta cagoule !

Au moins avec la cagoule, ils ont presque l'air intelligents...

Plus sérieusement, leurs actions n'ont plus rien à voir avec la marche du 28 mars: être contre la délinquance et attaquer les forces de l'ordre... Du n'importe quoi, mais le cerveau est il en option?
Au moins les grands frères ont compris, ils ont fait bande à part de ces guignols...

Répondre Signaler au modérateur
Melville 01.12.2017
Sont-ce Les 500 Frères "les Guignols", Monsieur Guyane

Nous voudrions être certains que vous êtes le mieux placé pour donner des cours d'intelligence aux 500 Frères, Monsieur Guyane. Votre arrogance, il est vrai, n'a d'égal ici que votre mépris pour les Guyanais qui se battent pour l'émancipation de leur pays. Nous vous rappelons, à toutes fins utiles, que Les 500 Frères sont nés de l'incapacité de l'Etat à assurer la sécurité des Guyanais. Et nous, Guyanais, vérifions tous les jours combien cette incapacité est encore à l'œuvre. C'est dire combien votre point de vue, et celui de coreligionnaires, nous indiffère.

Répondre Signaler au modérateur
MONSIEUR GUYANE 02.12.2017
Nous?

Quand tu dis "nous", mon frère, tu parles des guyanais qui supportent encore ces extrémistes racistes et qui les ont soutenu devant le commissariat, c'est à dire moins de 5 personnes ?
Ou bien tu parles de la population de la guyane en general : cette population issue de l'immigration ou bien souvent du métissage issue des différentes ethnies presentes et qui réfute ces attitudes provocatrice?
A moins que tu parles de certains jeunes qui marchent le froc baissé, qui fument autre chose que du tabac et passent leur temps à méditer sur leurs ancetres esclaves exploités par des méchants blancs colonialistes… ?
Les guyanais qui se prennent en main sont ceux qui investissent, qui ne font pas le choix de l'administration ou de la caf, ce sont ceux qui créent des emplois, les artisans, les entreprises, et qui sont trop occupés à travailler pour passer leur temps à défiler contre les forces de l'ordre: es tu l'un d'entre nous, ou passes tu tes journées sur les bancs d'une administration à attendre la pause sandwich ?

Répondre Signaler au modérateur
Melville 03.12.2017
Monsieur Guyane plus indécent encore que Paassy

Le « Nous » dont je parle dans mon dernier post, Monsieur Guyane, ce sont d’abord ces femmes et ces hommes qui écrivent la Guyane et les Guyanais avec un « G » majuscule. C’est bien le moins que nous puissions exiger de vous : respecter le pays et les habitants qui vous accueillent. Le « Nous », Monsieur Guyane, c’est également tous ceux qui dans notre pays se reconnaissent ce que l’on appelle une communauté de destin, c’est-à-dire une envie d’avancer, ensemble, du même pas et dans la même direction, qu’ils soient d’origine h’mong, chinoise, libanaise, péruvienne, surinamaise, guyanienne, brésilienne, indienne, amérasienne, bushinenguée, créole, sénégalaise mais aussi européenne, à l’exception, bien sûr, de tous colons comme vous, et comme tant d’autres sur ce forum, qui ont élevé le mépris de la différence au rang d’hygiène de vie. Pour ce qui est du métissage, que vous croyez nous faire découvrir, je me dois de vous rappeler qu’il est en réalité aussi naturel chez nous qu’il est étranger chez vous, dans l’Hexagone. C’est chez nous que les Noirs épousent des Asiatiques ; c’est chez vous que les Noirs, en 2017, se font encore traiter de « singe ». Cessez d'être indécent.

Répondre Signaler au modérateur
Ginakourou 04.12.2017
Beaucoup de blabla pas beaucoup de fond

De quelle envie d'avancer parlez-vous? On voit bien, et ce surtout en Guyane, la ségrégation et le racisme existants entre races (l'haïtien n'est pas bon, les étrangers prennent la CAF et autres clichés d'une ignorance désolante). Le métissage existe PARTOUT, la Guyane n'a rien inventé là. Ce soudain chauvinisme que vous même Guyanais reprochiez aux Antillais est le même que vous montrez aujourd'hui. Pas de race, pas de couleur, une patrie pleine de cultures et de richesses quand vous aurez tous compris cela, on aura fait un pas...

Répondre Signaler au modérateur
LiKiLiKi :-) 01.12.2017
Le trac guyanais d'une

certaine Ligue des Droit de l'Homo Erectus vulgaris parle bien de milice encagoulée...
Cela ne les ayant pas empêché de défilé avec histoire de se montrer... : Le paradoxe militant:
" Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ".
Tête haute mains propres !

Répondre Signaler au modérateur
Pokeur 30.11.2017
Milice

Je croyais que les milices étaient interdites en France, encore une exception? Désolé mais si on veut faire respecter l'ordre c'est pas en allant taper sur les flics qu'on donne un bon exemple aux "petits freres"

Répondre Signaler au modérateur
Pepito973 30.11.2017

A quel momment ils ont tapé ? c' plus ou moin le contraire qui s'est produit quelles MILICES ? une milice est armée très chere, et ils ne le sont pas, dc...
Après si tu fais référence à la suspicion de violence envers un fonctionnaire de police quand Mr Macron était là, il y a la présomption d'innocence tant qu'il n'y a pas de preuves tangibles.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 01.12.2017
C'est bien une milice

Ils ne sont pas armés mais restent des individus violents, tant dans leurs propos que dans leurs actes. Leur logo, composé d'une épée (?) et de deux pistolets est complètement antinomique au message qu'ils prétendent faire passer.
Ce groupe est déjà passé à l'acte violent (préfecture, impôts) et dans ces cas ils la justifient au nom de l'"intérêt suprême" de la Guyane.
Ce raisonnement parfaitement dangereux, est caractéristique des milices fanatiques, intellectuellement déficientes et donc malléable à souhait, qui dans certains cas, sont des outils à la disposition de manipulateurs qui restent plus ou moins dans l'ombre. Mais il y a encore des ignorants qui croient que 500 frères, Mancé, Goudet et Cie sont que des militants contre l'insécurité.

Répondre Signaler au modérateur
LiKiLiKi :-) 01.12.2017
et avec des relents

extrêmistes et xénophobes !!!
Très social sauce bleu marine tout cela !
Manipulation anti-social !!!
Tu cagoule ton visage en lisant ton fessebouc,
Tu marches tel un robot dans les rues du village,
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas,
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle,
Impossible d'avancer sans ton tee-shirt pare-balle.
Tu voudrais donner des yeux a la justice
Impossible !!!
Antisocial le Trust guyanais !

Répondre Signaler au modérateur