En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

A pa mo ki di

Jeudi 05 octobre 2017
LES GUYANAIS VICTIMES DU RACISME ET DE LA XÉNOPHOBIE. Sur les réseaux sociaux, sur notre site internet, à la radio, dans les conversations... Les propos xénophobes, notamment à l'encontre des immigrés, sont devenus quotidiens en Guyane. Ce que l'on n'entendait pratiquement jamais dire en public auparavant est aujourd'hui déclamé avec rage et sans complexe. La situation déliquescente de notre département pousse certains vers les extrêmes. Les Guyanais longtemps réputés pour leur tolérance et leur hospitalité sont devenus aigris. Ils sont eux-mêmes victimes de leur xénophobie. Car être xénophobe est bien une tare, et certains l'ont attrapée comme une maladie contagieuse.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Paassy 05.10.2017
Sectarisme intellectuel

En fait, il semblerait pour l'auteur de ces quelques lignes moralisatrices, que dénoncer une immigration massive, incontrôlée et non qualifiée, qui sature éducation, santé, éducation au détriment de toute la population, serait donc une tare contagieuse...
La vacuité de ce raisonnement n'est juste que l'écho de l'interdiction qu'on voudrait imposer sur la libre pensée de constater et affirmer que l'immigration ne serait pas la panacée que certains hissent pratiquement au rang de religion et d’hygiène intellectuelle pour le coup totalement stérile.
L'exemple de notre département illustre l'impériosité de la remise en cause de ce paradigme suicidaire et fanatique.
Et le dénigrement vulgaire et réducteur de ceux qui se croient supérieurement humanistes ne fait que conforter cela.

Répondre Signaler au modérateur
Ergo sum 05.10.2017

Bravo Paassy.

Répondre Signaler au modérateur
greg974 05.10.2017

C'est sur que c'est désagréable d'imaginer l'auteur, rendez-vous compte peut-être noir et/ou Guyanais, de ces lignes interroger la société sur ce racisme décomplexé...il ne semble pas dire qu'il n'y a pas de problème d'immigration...mais peut-être que la xénophobie n'est pas un remède aux maux Guyanais qui trouvent sans doute leurs origines, pour partie, bien localement. Il suffit de voir les leaders des mouvements et les politiques locaux par exemple...mais bon, si tout est la faute des immigrés...c'est plus simple et plus rassurant. Blanc et noir...le gris c'est compliqué à comprendre.

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 06.10.2017
Notre sauveur

Réflexion pédante d'un cerveau qui se croit doté d'une intelligence supérieure à celle de la plèbe. Élevé au grain de l'antiracisme, il est sûr de lui dans son aveuglement et sa suffisance. Au moindre coup de pompe il lui suffit de revisionner Dupont-Lajoie pour ragaillardir ses convictions.
Tout juste attiré par les effluves de primes, surrénumération et bonus REP+, vous avez déjà tout compris de ce département et vous voilà près à nous donner des leçons, nous qui sommes incapables de comprendre pourquoi notre Guyane n'est plus celle que nous avons connu avant le bouleversement migratoire.
Heureusement que vous êtes là pour sauver l'humanité, Greg.

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu
1/3