En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

« Transmettre avec rigueur, patience et enthousiasme »

Prince ESSONNE M'FOULOU-ZÉ Jeudi 05 octobre 2017
« Transmettre avec rigueur, patience et enthousiasme »
Fernande Dédé, samedi à l'université. (PEM)

Professeur de physique-chimie et de mathématiques de 1965 à 2001, Fernande Dédé a été mise à l'honneur, samedi par l'Espé et la délégation régionale aux droits des femmes.

« Une femme de poigne qui avait à coeur de faire son métier. » C'est ainsi que certains de ses anciens élèves résument le caractère de Fernande Dédé. La professeur de physique-chimie et de mathématiques, à la retraite depuis 2001, a été mise à l'honneur, samedi, lors d'une cérémonie d'hommage au métier d'enseignant, à l'université.
À en croire les nombreux témoignages, en trente-quatre ans d'enseignement, Fernande Dédé a laissé une marque indélébile sur des générations d'élèves. « Quand je regarde mon parcours aujourd'hui, je me dis que je n'ai peut-être pas réussi sur tous les plans. Mais j'ai essayé au mieux de remplir mon rôle d'enseignante, déclare-t-elle, émue aux larmes. Je l'ai fait avec abnégation en mettant un point d'honneur à encourager certains de mes élèves qui étaient les moins motivés. Aujourd'hui, c'est avec un grand plaisir que je rencontre plusieurs d'entre-eux qui me disent qu'ils ou qu'elles sont ingénieurs, médecins ou chercheurs... »
Son parcours a été présenté en exemple aux étudiants de l'école supérieure du professorat et de l'éducation (Espé) à Troubiran. « J'ai tenu à valoriser ce métier en présence des futurs professeurs des écoles, explique Sonia Francius, directrice régionale aux droits des femmes et à l'égalité. Qu'ils s'engagent en sachant l'importance de leur mission. » Fernande Dédé en a profité pour leur glisser quelques conseils : « Il faut jouir d'une bonne santé nerveuse et d'une solide résistance physique. Mais aussi avoir un sens aigu du contact et du rapport à l'autre. » Il faut « pouvoir jongler avec les chiffres et transmettre son savoir avec rigueur, patience et enthousiasme » . Tout un programme.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire