En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Pour en finir avec le « wave » , elles créent leurs cosmétiques

Marine JACQUES Mercredi 15 novembre 2017
Pour en finir avec le « wave » , elles créent leurs cosmétiques
Marylène et Marie-Michèle Liénafa, créatrices de la marque de cosmétique YDNA. (DR)

Marylène et Marie-Michèle Liénafa ont tout essayé. Les produits naturels du marché ne leur correspondant pas, les produits chimiques encore moins, les Rémiroises ont donné naissance à YDNA, une marque de cosmétiques conçus avec des ingrédients naturels.

C'est l'histoire de Marylène et de Marie-Michèle Liénafa, deux soeurs en quête de naturel. Lasses de devoir recourir au wave (technique de défrisage relativement a gressif, ndrl), elles ont testé des produits naturels recommandés par les blogueuses. Si certains s'avèrent efficaces, ils ne produisent pas l'effet escompté sur leur chevelure.
Les deux jeunes femmes décident alors de se lancer dans la fabrication de leurs propres produits à base d'ingrédients naturels. « On a commencé dans la cuisine de la demeure familiale à Rémire-Montjoly avec de la cire d'abeille de la pointe Combi, près de Sinnamary, dont est originaire notre maman » , relate Marylène Liénafa. Leurs expérimentations permettent d'obtenir suffisamment de formules pour élaborer une première gamme. L'histoire pourrait s'arrêter là mais les soeurs Liénafa ne veulent pas se limiter à une production artisanale. Elles relèvent le défi de créer une marque. Le mot « défi » n'est pas trop fort car la création d'une marque de cosmétiques est un parcours du combattant.
CIRE D'ABEILLE, HUILE DE COCO ET HUILE D'OLIVE
« Nous avons été confrontées aux difficultées que rencontrent les porteurs de projet en Guyane. Notre dossier est resté dans le tiroir, tout a été financé sur des fonds propres » , explique Marylène Liénafa. La production n'étant pas locale, elles ont d'autant plus de difficultés à donner de la visibilité à leurs produits en Guyane.
Les soeurs Liénafa s'associent à un laboratoire de l'Hexagone spécialisé dans la cosmétique et capable d'adapter leurs formules au processus de production industrielle tout en respectant leur souhait de conserver une forte teneur en ingrédients d'origine naturelle (cire d'abeille, huile de coco, huile d'olive). « Créer sa propre unité de production de cosmétiques coûte très cher et, à ma connaissance, il n'en existe pas en Guyane » , ajoute Marylène Liénafa. La fabrication de cosmétique industriel est en effet très coûteuse et est soumise à des normes strictes. « Une fois que la formule artisanale est adaptée au processus industriel, il faut l'acheter au laboratoire qui l'a adapté... une formule coûte 10 000 euros. »
Avant sa mise sur le marché européen, tout produit cosmétique doit être notifié auprès de la Commission européenne via le portail informatique Cosmetic products notification portal (CPNP). Ce système de notification est obligatoire depuis le 11 juillet 2013. Le produit est soumis à plusieurs tests de conservation, de stabilité et d'innocuité.
Trois ans sont nécessaires pour que les produits soient mis sur le marché. Le nom de la marque est inspiré du prénom du fils de l'associée majoritaire : YDNA comme Andy à l'envers. Elle est officiellement lancée en mai 2017 lors du salon Boucles d'Ebènes à Paris. Le siège social de l'entreprise est à Paris mais elle est gérée en Guyane par la famille Liénafa. La mère est gérante. La soeur aînée et le père de la famille s'occupent des tâches administratives. Les créatrices continuent d'exercer, en parallèle de l'activité de l'entreprise, leur mêtier initial : professeure d'anglais et analyste financier. Leur objectif est de créer une nouvelle gamme et de mettre en place des partenariats pour faire valoir les produits.
La gamme est un ensemble de soins capillaire.
Les produits sont en vente dans certaines pharmacies guyanaises et en ligne : www.ydna.fr

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3