En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
LA SEMAINE VUE PAR LES JEUNES

« Les mules ce n'est pas bien, rouler trop vite non plus! »

Déborah NEUSY Samedi 13 janvier 2018
« Les mules ce n'est pas bien, rouler trop vite non plus! »
Les 25 élèves de la classe de CE2 et CM1 de l'école du Larivot sont les premiers à participer à nos pages « La semaine vue par les jeunes » (DN)

Dans ses nouvelles pages 2018, France-Guyane laisse la parole aux jeunes au sujet de l'actualité de la semaine écoulée. Pour cette première sortie, c'est l'école du Larivot à Matoury qui s'est prêtée à l'exercice. Petit aperçu du point de vue d'une classe de CE2 - CM1.

Le phénomène des mules sur le territoire, la sécurité routière, la violence et les formations chez les pompiers de Saint-Laurent du Maroni, ou encore le carnaval, sont quelques-uns des sujets qui ont été relevés et analysés par les élèves de la classe de CE2 et CM1 de l'école du Larivot à Matoury durant la semaine. Pour cette première sortie de notre série « La semaine vue par les jeunes » , les 25 élèves de la classe se sont préparés pendant quelques jours afin de présenter ce qui les avait interpellés dans l'actualité des derniers jours. Leur maîtresse, Célie Smith, les a aiguillés dans les choix et dans le traitement de l'information. « Je leur ai demandé de regarder les informations le soir et de noter un mot qu'ils ne connaissaient pas, afin de le regarder dans le dictionnaire en classe et de le faire deviner à leurs camarades. » Parmi les termes analysés en cours, on retrouve les mots reportage, journaliste ou encore insalubrité.
Les enfants, excités et intimidés à la fois, se sont rassemblés en quatre groupes pour présenter les thèmes sélectionnés. Un porte-parole de chaque groupe s'est porté volontaire pour lire à haute voix un petit résumé de leur sujet d'actualité, le tout de manière très solennelle.
Ce qui les a marqués cette semaine
Jean-Pédro Lafolle, 8 ans, de Cayenne : « Les mules c'est dangereux »
(DN)
« Faire la mule, c'est dangereux. Les jeunes qui transportent des boulettes de cocaïne risquent leur vie pour 1 000 euros et peut-être moins. »
Raoul Haabo, 9 ans, de Cayenne : « Ça explose dans le ventre »
(DN)
« La drogue, ça explose dans le ventre, c'est très dangereux. On peut mourir. »
Olivyanne Plama, 8 ans, de Matoury : « Pas de téléphone au volant »
(DN)
« Il est interdit de conduire avec son téléphone portable, on peut faire des accidents. »
Stayliondro Fraser, 8 ans, de Matoury : « C'est mieux d'aller moins vite »
(DN)
« On va devoir rouler à 80 km/heure. C'est mieux d'aller moins vite, pour faire moins d'accidents. »
Diclan Biswano, 9 ans, de Matoury : « L'évasion du 31 décembre »
(DN)
« Deux hommes ont été ramenés et le troisième a été interpellé samedi dernier. »
Aïda Fraser, 9 ans, de Matoury : « Les enfants arrêtés »
(DN)
« Si un enfant a commis un acte dangereux, il peut être interrogé par la police. »
Shirley Toussaint, 8 ans, de Matoury : « Les pompiers sauvent des vies »
(DN)
« Les pompiers de l'Ouest ont suivi une formation pour sauver des vies. Ils amènent un brancard et si la personne s'est noyée, ils appuient sur son ventre pour faire sortir l'eau, puis ils lui donnent de l'oxygène. »
Mayera Louis, 9 ans, de Balata : « La police aide à accoucher »
(DN)
« Une patrouille de police de Saint-Georges de l'Oyapock a aidé une femme à accoucher dans sa voiture. »
Propos recueillis par D. N.
Une école au coeur du Larivot
Le groupe scolaire du Larivot est situé à Matoury, à proximité de la zone industrielle et du port de pêche du Larivot. L'établissement, dirigé par Anne-Marie Innocent, compte aujourd'hui 313 élèves et 15 classes.
Des projets phares prévus en 2018
->L'école prévoit un projet de découverte de la lecture pour donner le goût de lire aux jeunes, encadré par trois services civiques
->Un projet de création de contes
->Un rallye de mathématiques inter-circons- criptions pour les élèves de CM2
->Un rallye lecture
->Un embellissement de l'école, grâce à un projet de jardinage et de découverte de plantes médicinales
->La découverte des différents pays représentés dans l'école, en partenariat avec les parents d'élèves
->Le dispositif « cinéma à l'école » , travail pédagogique autour d'oeuvres cinématographiques projetées au cinéma Eldorado à Cayenne
->L'école organise son carnaval le 6 février.
Un carnaval original : Rucrétia Porcy, 9 ans, de Matoury
« J'aime le carnaval, je vais voir Vaval avec mes parents à Roura. Je serai déguisée en princesse. »
C'est sur le thème original des jeux de société que les enfants et professeurs vont se déguiser à l'occasion de leur carnaval le 6 février. « Ma classe a choisi le Trivial Pursuit. Les enfants vont confectionner leurs costumes eux-mêmes, avec des plateaux de jeu et des camemberts attachés à des ceintures et des bandeaux » , explique l'enseignante Célie Smith. La classe va aussi travailler sur les masses et les mesures pour préparer la galette des rois.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire