En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les étudiants motivés et demandeurs

D. N. Vendredi 07 juillet 2017

Des centaines de jeunes diplômés et d'étudiants sont venus au salon étudiant organisé par la CTG ce jeudi 6 juillet (DN)

C'est un succès pour le premier salon étudiant organisé par la Collectivité territoriale, jeudi 6 juillet à Cayenne. Des centaines de jeunes ont répondu présent à ce rendez-vous leur ouvrant des portes sur les options possibles en Guyane et ailleurs.

Alors que le salon n'ouvrait qu'à 9h ce jeudi matin, des dizaines de jeunes attendaient déjà dès 8h devant l'entrée. Ils étaient impatients d'obtenir des informations et de s'organiser pour leur future rentrée. En fin de matinée, la vingtaine de stands placés sous la grande tente à l'entrée de l'Hôtel de la Collectivité était prise d'assaut, le tout au son de musiques jazz décontractées. La CTG avait fait appel à de nombreux partenaires pour l'occasion : l'Université, l'Agence de l'Outremer pour la mobilité (Adom), le Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires (Crous), la Caisse des allocations familiales (Caf), mais aussi des banques et des mutuelles. Outre les stands, des conférences thématiques se tenaient dans la salle des délibérations tout au long de la matinée. Au total, des centaines de bacheliers, d'étudiants et de parents ont arpenté l'allée de la CTG afin de se renseigner au sujet des aides permettant la poursuite des études en Guyane, aux Antilles ou dans l'Hexagone.
DES CONSEILS D'ORIENTATION
Nombre d'entre eux savaient déjà ce qu'ils recherchaient : « Je voulais comprendre pourquoi je n'ai pas reçu de bourse de la CTG l'année passée et j'essaie d'anticiper pour en obtenir une l'année prochaine » , explique Joanny Machosi, en première année à l'Institut de formation en soins infirmiers. Son amie qui est dans la même classe, Kenia Dioury, aimerait bénéficier de l'aide de l'Adom pour financer son voyage vers Toulouse où elle désire poursuivre ses études. On pouvait aussi rencontrer des étudiants plus avancés dans leur parcours, comme Joanna Soudine-Palton, qui a déjà bénéficié d'une bourse pour sa licence de droit à l'université de Guyane et qui veut accéder au master en droit notarial à l'université Toulouse 1 Capitole : « l'Adom pourrait m'aider pour le billet d'avion, la Caf pour l'emménagement et la CTG pour financer mes études » . Enfin, tout le monde n'avait pas d'idées précises, telle Leïla Louison-François, fraîchement diplômée en section économique et sociale au lycée Melkior-Garré, qui hésite encore sur la filière dans laquelle s'engager : « Je regarde, tout peut être utile » .
Le salon se déplacera à Saint-Laurent du Maroni, lundi 10 juillet, au lycée professionnel Raymond Tarcy, de 10h à 14h.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire