En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
SAINT-LAURENT DU MARONI

L'école ferme à cause des puces-chiques

Fabienta PROSPER Samedi 07 janvier 2017
L'école ferme à cause des puces-chiques
L'école de Prospérité, qui avait déjà dû ouvrir avec du retard en septembre, n'a pas rouvert mardi. En cause : les puces (FP)

Depuis son ouverture, l'école Prospérité accumule les problèmes. Elle n'a pas rouvert en début d'année, en raison d'une invasion de parasites.

L'école du village de la Prospérité porte bien mal son nom. Après la rentrée de septembre retardée, il y a eu le problème de la proximité des poubelles pas ramassées assez régulièrement ; du téléphone ou d'internet qui ne passaient pas ; ou encore des chiens abandonnés (lire ci-dessous).
Cette fois, ce sont des puces-chiques (la plus petite puce connue au monde) qui ont pris d'assaut l'école.
Une centaine d'enfants scolarisés à cette école primaire et élémentaire sont restés sur le carreau. Durant les vacances, la pluie semble avoir incité les puces à faire leur nid dans l'établissement.
Mardi, jour de rentrée, les enfants ont été pris de démangeaisons sur tout le corps avant que la direction et les professeurs ne se rendent compte de ce qui se passait : les enfants avaient des puces. Ils ont donc rapidement pris la décision de fermer l'école provisoirement. Depuis jeudi, une équipe de désinfection travaille d'arrache-pied pour venir à bout des puces, en les imbibant de crésil. Les travaux ont pris fin hier.
RÉOUVERTURE LUNDI NORMALEMENT
Une invasion du même ordre avait déjà eu lieu il y a quatre ans à l'école du village Terre Rouge, toujours à Saint-Laurent : l'école avait été fermée cinq semaines. « Nous ne voulons pas que cela nous arrive à notre tour. Cinq semaines d'absence c'est beaucoup. L'école a ouvert ses portes après les autres pour commencer et maintenant les élèves vont encore être pénalisés » , commente l'adjoint au chef du village, Roland Sjabere. Il espère de l'aide du maire, notamment pour le problème du portail instable. « Dès qu'un enfant s'appuie dessus, le grillage peut tomber à tout moment » .
La réouverture de l'école est prévue lundi. Du moins, si la désinfection des lieux s'avère suffisante.
La faute aux chiens errants
Les chiens errants seraient notamment en cause, d'autant que le grillage censé les empêcher d'entrer ne clôture pas correctement l'enceinte. Il est donc très facile aux chiens de rentrer dans l'école, d'y faire leur besoin et même d'y mettre bas. Dans le village, on accuse aussi des « gens sans scrupules » qui viennent abandonner leur chien près de la benne à ordures. Du coup, les chiens rentrent dans le village et s'y installent. « Bientôt, le village sera rempli de chiens dont la plupart n'appartiennent pas aux villageois! » s'exclament des riverains.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire