En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
EN IMAGES

Esclavage, négritude, fraternité, poésie...

Samedi 07 janvier 2017
Esclavage, négritude, fraternité, poésie...
(TF)
« Je suis très touchée que, sur la terre où j'ai grandi, les jeunes s'intéressent à ce que j'ai écrit. » Ce n'est pas sans plaisir que Christiane Taubira s'est prêtée à l'exercice des questions-réponses. « J'ai le sentiment que vous faites preuve de nomadisme identitaire » , remarque Carmen, une élève de terminale. L'auteure sourit. « Non, je ne fais pas de nomadisme identitaire, mais c'est une très jolie expression qui peut me ressembler » , lance-t-elle.Au gré des interrogations des lycéens, elle va aborder les thèmes de l'esclavage, de la colonisation, de la négritude, de la résistance sous toutes ses formes, de l'éducation, de la poésie, de la laïcité... « Quand quelqu'un est en face de moi, je vois un territoire inconnu, des mystères » , glisse-t-elle. Une rencontre que les élèves de Melchior-Garré n'oublieront pas de sitôt.
Taubira face à ses jeunes lecteurs
Hier après-midi, Christiane Taubira est allée à la rencontre d'élèves de seconde et de terminale du lycée Melchior-Garré, à Cayenne. Pendant deux heures, l'ancienne garde des Sceaux a répondu à des questions portant sur quatre de ses ouvrages : Mes météores,Murmures à la jeunesse, Paroles de liberté et L'esclavage raconté à ma fille. Les lycéens avaient préalablement étudié des extraits de ces livres dans leur classe respective. Plus de 80 élèves ont pris place dans une grande salle du lycée afin d'écouter l'ex-députée de Guyane qui, comme a son habitude, a répondu sans détour aux questions de ses jeunes lecteurs. À la grande surprise de certains. « Elle s'exprime de manière très érudite dans ses livres, alors je ne pensais pas qu'elle était aussi accessible » , a ainsi murmuré un adolescent pendant la rencontre.
(TF)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire