France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Actualité
  • - Éducation / Santé / Environnement
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Dernières révisions avant les épreuves

Damien LANSADE Mercredi 04 juin 2014
Devant le lycée Damas, Lohann sort de son oral d'architecture. Comme beaucoup de ses camarades, il a surtout hâte d'en avoir terminé avec le lycée (DL)

Dans un peu plus d'une semaine, en Guyane, environ 1 800 élèves de terminale générale et technologique passeront l'épreuve de philosophie. En filière professionnelle, ils seront environ 1 200 candidats.

Le vendredi 13 juin à 8 heures, toutes les séries de terminale générale et technologique seront en salles d'examen pour la première épreuve écrite de la session du bac 2014, pendant 4 heures de dissertation ou de commentaire philosophique. Les candidats auront ensuite tout le week-end pour se préparer à la suite des épreuves. La session prendra fin le lundi 23 ou le samedi 28 juin, selon les options.
HÂTE D'EN AVOIR TERMINÉ
Lohann, en terminale STI2D au lycée Léon-Gontran-Damas, à Rémire-Montjoly, vient de passer son oral d'architecture. Sa performance semble avoir satisfait le jury. Le reste des épreuves ne devrait pas non plus poser de problème. De toute façon, maintenant il est trop tard pour s'en soucier. Lohann préfère garder ses quelques doutes pour lui. « Juste hâte d'en avoir terminé » , soupire-t-il. D'autres abordent l'épreuve avec plus de sérénité. Davantage comme une formalité. L'appréhension de Charlotte, élève en terminale S à Damas, se limite à savoir si elle obtiendra ou non une mention. Et le fait que la première épreuve écrite tombe un vendredi 13 n'y changera rien. Charlotte n'est pas superstitieuse. Pour elle, pas de secret. Le travail finit toujours par payer. Entre 12/20 et 14/20, les candidats sont reçus avec la mention assez bien.
Entre 14/20 et 16/20, c'est la mention bien. Au-delà, le diplôme comporte la prestigieuse annotation « très bien » qui donne accès à certains établissements supérieurs très sélectifs, sans avoir à passer d'examen d'entrée.
Les résultats des épreuves seront communiqués entre le 1er et le 9 juillet selon les groupes et les filières - générales, technologiques ou professionnelles. Et alors, seulement, les bacheliers pourront définitivement dire adieu au lycée.
Coup d'essai pour l'ASSP à Melkior
Pour la première fois,une classe d'élèves du lycée Melkior-Garré, à Cayenne, s'apprête à passer les examens du baccalauréat professionnel ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne).
Dans la classe, l'ambiance est studieuse. Plus qu'une petite dizaine de jours avant les examens de bac. Les lycéens de la terminale ASSP se sentent un peu comme des cobayes. Pas d'annales des années passés à potasser, seulement les examens blancs des mois précédents et les devoirs concoctés par les professeurs de Melkior. La plupart des élèves ne savent pas trop à quoi s'attendre.
DU CAP AU BAC PRO
Lancée en 2011, la filière bac pro Accompagnement, soins et services à la personne remplace le CAP Carrières sanitaires et sociales, avec un programme assez similaire, mais plus poussé. Le statut de baccalauréat professionnel permet aux lycéens de prétendre à des formations supérieures inaccessibles aux CAP, comme les écoles d'infirmier ou des BTS dans le domaine de la santé.
Les terminales de cette année seront les premiers à passer les examens finaux de la filière. Pourtant, la plupart des cartes ont déjà été jouées. Les filières professionnelles fonctionnent en majeure partie sur le principe du contrôle continu. Si les résultats de deux années précédentes n'ont pas été communiqués aux élèves, les profs, eux, peuvent d'ores et déjà faire quelques pronostics.
Les élèves de la toute première session d'examen de la filière ASSP se sentent un peu comme des cobayes. Impossible de savoir à quoi s'attendre avant les examens (DL)
MEILLEUR NIVEAU, DIFFICULTÉ ACCRUE
Christelle Galliot enseigne les sciences et techniques médico-sociales depuis 2005. Pour elle, avec le passage du CAP au bac pro, le niveau a sérieusement augmenté. Et la difficulté avec. Les connaissances accumulées se rapprochent d'avantage de celles exigées dans les études supérieures. Un plus pour les élèves.
Marie, une élève de la classe, avoue se perdre un peu dans toutes les dénominations et les schémas anatomiques que les profs lui demandent de retenir par coeur. C'est sans grande conviction qu'elle aborde la période d'examens.
En 2008, au lycée Melkior-Garré, dans une situation similaire, pour la première session d'examens du bac pro Service de proximité et vie locale, le taux de réussite avait été de 100%. Pour les épreuves du bac ASSP de cette année, Christelle Galliot est moins optimiste. Mais, selon elle, la plupart des élèves ont leurs chances. Avec un peu de travail.
D.L.
Un espace web pour préparer son bac
Le ministère de l'Éducation nationale a mis en ligne, depuis le 23 mai, un espace internet dédié à la préparation du baccalauréat 2014, pour accompagner les candidats et faciliter leurs révisions. Des conseils pratiques en vidéo et en images, des entraînements, les dates des épreuves du baccalauréat 2014 pour les filières générales, techniques et professionnelles, l'agenda des résultats, l'actualité des épreuves, ce qu'il faut savoir avant d'entrer dans la salle d'examen ou encore les réponses aux questions des élèves les plus fréquentes. Le portail est accessible à l'adresse education.gouv.fr/bac2014 ou sur le site de l'académie de Guyane, ac-guyane.fr
En cas de fraude...
Sur son portail internet du bac 2014, le ministère de l'Éducation nationale dresse la liste des sanctions encourues par tout élève pris à tricher en salle d'examen, à communiquer avec un autre candidat ou avec l'extérieur.
1. Le blâme
2. La privation de toute mention portée sur le diplôme délivré au candidat admis.
3. L'interdiction de subir tout examen conduisant à l'obtention du baccalauréat ou d'un titre de diplôme délivré par un établissement public dispensant des formations post-baccalauréat pour une durée maximum de cinq ans.
4. L'interdiction de prendre toute inscription dans un établissement public dispensant des formations post-baccalauréat pour une durée maximum de cinq ans.
5. Toute sanction prononcée peut-être assortie d'une inscription au livret scolaire.
6. Toute sanction prononcée dans le cas d'une fraude ou d'une tentative de fraude commise à l'occasion du baccalauréat entraîne, pour l'intéressé, la nullité de l'épreuve correspondante. L'intéressé est réputé avoir été présent à l'épreuve sans l'avoir subie. La commission de discipline décide s'il y a lieu de prononcer, en outre, à l'égard de l'intéressé la nullité du groupe d'épreuves ou de la session d'examen. Depuis un durcissement des sanctions en 2013, il est également possible d'être poursuivi si une fraude est avérée après le passage de l'examen. Les peines encourues restent les mêmes.
En 2012, si seulement 419 tentatives de fraude avaient été décelées en France, 71% avaient été sanctionnées, dont 140 par des interdictions de passer un examen. Dans 40% des cas, c'est avec un téléphone portable que les candidats ont été pris à tricher. Pour le reste, les élèves débordent parfois d'imagination pour la confection et la dissimulation de leurs antisèches. Mais visiblement pas assez pour tromper la vigilance des surveillants.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

mica 05.06.2014
Après le bac

Bon courage aux lycéens! Le plus dur appartient à l'avenir,attention aux filières garages où après des années de sacrifices,diplômes en poche rien à l'horizon dans le monde du travail.Par contre si vous souhaitez devenir médecin il faut travailler dur les 2 années et les quotas ne rendent pas les choses simples,si vous avez la chance de passer les deux premières années, le reste ne sera pas non plus du gâteau.Aucun diplôme ne s'obtient en claquant des doigts,j'ai un enfant qui a galéré 2 ans avant de trouver du travail(pas dans sa filière)bonne chance!

Répondre Signaler au modérateur