En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Les îles du Salut toujours au top

Angélique GROS Lundi 14 août 2017
Les îles du Salut toujours au top
Les îles du Salut, précédemment connues sous le nom d'îles du Triangle puis du Diable, devinrent terre de bagne à partir de 1854. Aujourd'hui, au delà d'être touristiques, les îles ont une dimension stratégique pour les activités spatiales (AG)

Les îles du Salut, le zoo, les marais de Kaw, etc. Autant de sites incontournables lors d'un séjour touristique en Guyane. Alors que la saison est bien entamée, Dimitri Lecante, responsable du service expertise touristique au comité du tourisme, dresse un premier bilan.

Depuis 2013, date à partir de laquelle, le comité du tourisme a lancé ses enquêtes (voir encadré), visant à mieux cerner les tendances touristiques en Guyane, le classement des excursions les plus populaires ne varie guère et 2017 ne semble pas déroger à la règle. C'est donc sans surprise que l'on retrouve les Îles du Salut en première position, le Zoo de Guyane en deuxième, les sentiers de randonnées sur le littoral en troisième et enfin les marais de Kaw. En complément, on constate une évolution positive dans l'intérêt pour la Guyane avec le classement suivant : les paysages de la Guyane puis la faune, la flore et la biodiversité de la forêt amazonienne. En troisième position on retrouve la rencontre avec les populations de Guyane et en quatrième les traditions et la gastronomie guyanaise. Dimitri Lecante, responsable du service expertise touristique précise « qu'il faut distinguer le tourisme lié au paysage de celui lié à la biodiversité, les profils sont différents. En Guyane, nous avons des niches que ce soit au niveau de la nature mais aussi par rapport aux populations, on parle 22 langues. » Les communes les plus visitées sont celles de l'île de Cayenne, Kourou, Saint-Laurent du Maroni puis Roura et plus particulièrement le bourg de Cacao. Dimitri Lecante explique que les grèves n'ont pas eu d'impact particulier sur la fréquentation. « Par rapport aux pays proches, les grèves ont eu un impact négatif. Nous avons, par exemple, été blacklistés par les États-Unis, mais à l'extérieur ça a eu le mérite de faire parler de la Guyane. »
LE BILAN DEVRAIT ÊTRE POSITIF
Bien que les hôteliers considèrent cette saison comme catastrophique (lire notre édition du mardi 8 août) Dimitri Lecante explique que « les mois de juillet et août ne sont pas les meilleurs pour ce qui est du remplissage des structures hôtelières car l'activité business démarre au mois de septembre et c'est en majorité ce type de clientèle qui remplit les hôtels. » Pour rappel, le tourisme d'affaire est le premier en Guyane. Il représente en effet environ 45% de la fréquentation hôtelière. L'augmentation du nombre de meublés de tourisme, principaux concurrents des hôtels, est également un facteur expliquant les mauvais résultats des hôtels. « Il est vrai que les meublés de tourisme ont le vent en poupe car certaines personnes qui viennent pour le travail restent longtemps et ça permet aussi aux entreprises d'économiser. Cette réalité interpelle les hôteliers dans leur offre de services mais les profils de clients ne sont pas les mêmes. Les hôteliers pourraient essayer de mettre en place un tarif résident. Pour cela il serait nécessaire qu'ils anticipent afin que ces offres soient proposées aux mois de mai et juin quand les personnes décident de leurs destinations de vacances. » Bien que la saison ne soit pas encore terminée, de premiers chiffres, qui seront complétés en septembre, à l'occasion du Salon du tourisme et du loisir de Guyane, laissent à penser que le bilan sera bon puisque la durée et les dépenses moyennes d'un séjour ont augmentée par rapport à 2016. En 2016 les touristes passaient 9, 6 jours en moyenne contre presque 20 jours en 2017 et ils dépensaient en moyenne 1 580 euros en 2016 contre 1 740 euros en 2017. Rendez-vous dans quelques semaines pour faire le point complet.
Les marais de Kaw appartiennent à l'une des six réserves naturelles de Guyane reconnues pour leur biodiversité exceptionnelle.
Parmi les sites touristiques de Guyane, lequel préférez-vous ? Vote réalisé par france-guyane.fr. Nombre de votants : 292.
Les îles du Salut : 29%
Les marais de Kaw : 25%
Les chutes Voltaire : 8%
Le zoo : 7%
Les chutes de Fourgassier 5 :%
Le Centre spatial : 4%
L'îlet la Mère : 3%
Le jardin botanique de Cayenne : 3%
Cacao : 3%
Le bagne des Annamites : 2%
Le camp de la transportation : 1%
Le jardin botanique de Macouria : 1%
Autre : 8%
Méthodologie de l'enquête du comité du tourisme
2 000 non résidents par an sont interrogés en zone d'embarquement à l'aéroport Félix-Éboué auxquels on ajoute 300 personnes pour compenser la marge d'erreur. 500 personnes sont interviewées sur les vols intérieurs.
1 000 résidents le sont par téléphone selon un procédé de numérotation aléatoire.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

lori_guyane 16.08.2017
Plages

Et si on commençait également à nettoyer et aménager les quelques plages dont disposent la Guyane ?

Répondre Signaler au modérateur
aucun 14.08.2017
conséquences ?

la claque ! 4% pour le CSG ! c'est pas possible, ce ne sont pas les touristes qui ont répondu, mais uniquement les lecteurs historiques FG, et le CSG paye là les suites du "mouvement".

Répondre Signaler au modérateur