En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

L'Adie recrute des bénévoles

Lindy NÉDAN Lundi 19 septembre 2016
L'Adie recrute des bénévoles
Nathalie est bénévole au sein de l'Adie. « On rencontre des jeunes qui en veulent, qui décident de faire quelque chose de leur vie. On leur donne des conseils mais c'est à eux de décider de ce qu'ils veulent faire » , explique-t-elle (LN)

L'Association pour le droit à l'initiative économique lance sa campagne de recrutement de bénévoles demain et mercredi à Cayenne, et vendredi à Saint-Laurent du Maroni. L'Adie accompagne les porteurs de projets avant et après la création de leur entreprise, grâce à l'intervention de tuteurs formés par l'association.

« Nous avons besoin de bénévoles. Venez comme vous êtes! Nous allons vous former. » Tel est l'appel lancé par Mireille Jund, la directrice de l'Adie.
L'Association pour le droit à l'initiative économique organise une journée portes ouvertes pour un appel à bénévoles demain et mercredi à Cayenne. Au programme : présentation de l'association, à travers des témoignages et des vidéos, ainsi que des échanges avec les équipes salariées et bénévoles sur les missions qui sont proposées.
Les futurs bénévoles seront formés pendant un mois aux différentes prestations proposées par l'Adie et à l'accompagnement des auto-entrepreneurs.
CRÉAJEUNES, POUR LES JEUNES CHEFS D'ENTREPRISE
« L'Adie s'intéresse aux petits entrepreneurs, ceux qui pensent ne pas pouvoir être financés, ceux qui n'ont pas de grandes compétences en gestion mais connaissent leurs métiers » , précise Mireille Jund. Le groupe les aide à trouver un financement, à tenir un cahier de recettes et de dépenses, à comprendre un courrier administratif, à être attentif aux arnaques. « Lorsqu'un entrepreneur s'adresse à l'équipe, un suivi individuel et collectif est immédiatement mis en place. »
Une cellule - Créajeunes - est spécifiquement orientée vers les jeunes chefs d'entreprise. En 2015, plus de 300 personnes ont reçu une aide financière de l'Adie : soit 1,3 million d'euros, injecté dans l'économie guyanaise.
Nathalie, enseignante, est bénévole pour l'Adie. En deux ans, elle a suivi une dizaine de jeunes. Elle les accompagne, de la réalisation du projet à la création d'entreprise. « On rencontre des jeunes qui en veulent, qui décident de faire quelque chose de leur vie. On leur donne des conseils mais c'est à eux de décider de ce qu'ils veulent faire » , explique-t-elle.
Les ateliers Créajeunes, qui ont lieu tous les quinze jours, permettent aux entrepreneurs d'échanger avec des professionnels, sur des questions telles que la gestion d'une l'entreprise. Ce programme permet à la fois de créer un lien social et d'instaurer la confiance entre les bénévoles et les porteurs de projet. Pour Nathalie, « être bénévole c'est vraiment l'occasion de donner aux gens un coup de pouce. C'est participer à la création, au développement de richesses du département. Ce n'est que du positif. »
« J'ai compris ce que c'est qu'être auto-entrepreneur »
(LN)
Johanna George, 27 ans (en photo), est porteuse de projet. Elle a créé une boutique ambulante de vêtements pour femmes rondes. Son activité a débuté en février. « Cela n'aurait pas été possible sans le soutien de l'Adie, constate-t-elle. Quand on ne connaît pas les démarches administratives nécessaires à la création d'entreprise, et qu'on ne sait pas par où commencer, c'est le début des premières prises de tête, on est perdu. Taper « Business plan » sur un moteur de recherche, c'est bien facile mais la réalité est toute autre.
L'Adie a été pour moi une oasis de connaissances. La formation que j'y ai reçue m'a permis de comprendre et d'apprendre ce que c'est qu'être un auto-entrepreneur. Réussir à monter son projet professionnel, ça apporte de l'estime de soi. Au moment où je me suis inscrite dans cette association, j'étais dans une situation personnelle compliquée : jeune maman au chômage. Aujourd'hui, j'ai trouvé un emploi et je gère ma boîte sur mon temps libre. »
PRATIQUE - Trois jours de rencontres
L'Adie organise trois journées de recrutement, cette semaine.
Elles se déroulent de 9 heures à 17 heures.
- Demain à Cayenne. À l'antenne de l'Adie, cité Cabassou, bâtiment F.
- Mercredi à Cayenne. Lors du forum Pro-jeunesse, à l'Encre, route de Montabo.
- Vendredi à Saint-Laurent du Maroni. À la nouvelle antenne de l'Adie, résidence Morosis, allée des Héliconias, bâtiment 1, local D.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire