En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

« Changer le fonctionnement de la chambre de métiers »

Propos recueillis par Bernard DORDONNE Jeudi 09 novembre 2017
« Changer le fonctionnement de la chambre de métiers »
Quelques collistiers ont accompagné Franck Louison (chemise blanche), hier à la préfecture (BD)

Dans le cadre des élections à la chambre de métiers et de l'artisanat, la liste « Artisans Guyane déterminés » , conduite par Franck Louison, a été déposée, hier matin, à la préfecture. Le leader présente sa liste.

Pourquoi présentez-vous une liste à la chambre de métiers et de l'artisanat ?
Ma décision a été motivée par la volonté de changer radicalement le fonctionnement de cette institution..La chambre doit être au service de tous les artisans de Guyane, quelle que soit la taille de l'entreprise et surtout son implantation sur le territoire. Ce n'est pas le cas maintenant. Les toutes petites entreprises qui sont les plus nombreuses sont complètement oubliées et ceci est d'avantage prononcé pour celles des communes les plus éloignées de la ville capitale.
Vous étiez sur la liste qui a remporté les dernières élections. Vous avez démissionné. Pourquoi ?
J'ai été contacté par la liste conduite par Philippe Alcide. J'ai fait confiance puisque cette équipe était dissidente de la liste de Harry Contout. Mais les projets ont vite été oubliés : pas d'audit, pas de concertation, pas de projet pour la formation. J'ai dû démissionner au bout de trois semaines pour poursuivre mes actions avec une autre base, afin de tenir mon engagement qui est de faire bouger les choses au plus près des artisans.
Quelles sont les actions qui vous rendent plus fiable par rapport aux autres listes ?
Je vais faire réaliser un audit financier afin de connaître l'ampleur de la dette laissée par les équipes précédentes. Ils sont tous unis dans la gestion de la chambre depuis 2010. Nous allons nous attaquer à la réduction de la dette en rencontrant tous les organismes en contact avec la chambre. Nous allons remettre la formation et l'artisan au centre du projet. Les formations déboucheront sur des emplois, seule façon de sauver nos métiers. Nous allons rencontrer les salariés de la chambre et du centre de formation des apprentis pour leur redonner confiance dans leur outil de travail.
Qui est Franck Louison ? Qu'a-t-il déjà fait pour être légitime à conduire une liste ?
Je suis artisan depuis plus de trente ans. Alors que personne ne voulait aller dans les communes isolées, je suis présent du Maroni à l'Oyapock et mon métier m'a permis de développer plusieurs entreprises et de former des ouvriers. J'ai bâti partout en Guyane en privilégiant l'emploi local.
Les membres de la liste
Franck Louison, Martha Baino, Patrick Adelson, Sylvio Sophie, Lucia Elfort, Jean-Batiste Natchez, Alain Tomatis, Martha-Eléna da Silva, Gérard Germany, Henri Akomedi, Socorro-de-Fatima de Freitas, Akoasonde Sisa, Marcel Sanchez Reyes, Évelyne Bernadin, Richard Dérond, Joaci da Costa do Rosario, Gerda Kouata, Robert Doudou, Érick Civil, Anne-Gaëlle Joseph, Joseph-Pierre Gérard, Harvey Kabenda, Marie-Anne Primerose, Éric Tani, Claudy Guillaume, Maria Madureira da Silva épouse Mathurin, Bernard Chaulet, Marlon Abisoina, Gaêlle Lapompe Paironne, Antoine Blackman, Michelaire Brice, Glenys Achille Pena de Los Santos, David Chavriacouty, Roger Dewane, Marceli dos Santos Riebeiro épouse Bouland, Cyrille Youyoutte, Joseph Machine, Maseya Castoli, Nazare de Souza, Félix-Pierre Francillonne, Patrick Loval et Mauréli Ribeiro dos Santos.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

MONSIEUR GUYANE 10.11.2017
Casseroles

Avec toutes les casseroles qu'il a au cul, il pourra au moins developper la filière cuisine…

Répondre Signaler au modérateur