En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

À la recherche du gaz

Bryan FAHAM Mardi 16 mai 2017
À la recherche du gaz
Il semble de plus en plus difficile de trouver des bouteilles de gaz. Des livraisons dans les points de vente seraient en cours (BF)

Dans l'Île de Cayenne comme dans l'Ouest, plusieurs points de vente ne sont pas approvisionnés en gaz depuis le mouvement de grève. Des livraisons sont en cours et la situation devrait revenir à la normale dans les prochaines semaines.

Il ne fait pas très bon manquer de gaz en ce moment. Plusieurs points de vente, qu'ils soient situés dans l'Île de Cayenne ou dans l'Ouest, ne sont pas approvisionnés depuis le mouvement de grève qui a paralysé la Guyane durant 31 jours, comme l'explique un vendeur. Et lorsqu'ils sont livrés, les bouteilles partent comme des petits pains.
Un internaute raconte ainsi, sur www.franceguyane.fr : « Ces derniers jours, j'ai essayé d'acheter du gaz (rouge ou bleu) de Macouria à Rémire. Rien, que ce soit les chinois ou les stations-service, pas de gaz et visiblement, ils n'ont pas été livrés depuis un moment et ne savent pas quand ils le seront. En attendant, on se débrouille avec le four électrique ou à l'ancienne : au bois et au charbon. » Contactés, les deux distributeurs locaux nient l'existence d'une pénurie, des livraisons sont d'ailleurs en cours.
PAS DE PÉNURIE, MAIS DES RETARDS
Du côté de la société Baudin, qui commercialise les bouteilles bleues et blanches, on explique que les livraisons sont ralenties car un camion de livraison est tombé en panne pendant la grève. Sa réparation se fait encore attendre. On ne parle pourtant pas de pénurie, mais plutôt de « retard » . En revanche, le distributeur reconnaît que « le dépôt n'est pas alimenté, pour encourager les clients à aller directement en point de vente » . Matoury, Rémire-Montjoly et les commerces de la route de Montabo à Cayenne ont été livrés hier. Trois camions de 245 bouteilles devraient renflouer le centre-ville de Cayenne et Saint-Laurent du Maroni aujourd'hui. Un retour à la normale est espéré dans deux à trois semaines au mieux.
En ce qui concerne Bamyrag, qui gère les bouteilles rouges, « tout est normal. Des stations de Cayenne ont été livrées ce matin (hier). » Mais la situation est plus compliquée dans l'Ouest et les communes isolées depuis le mouvement de grève. En outre, les deux sociétés s'accordent à dire que le fait qu'il y ait une ruée sur les points de vente dès qu'ils sont approvisionnés mènera sans doute à une pénurie.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire