France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Skandalyze :« Aujourd’hui c’est la composition qui me fait vivre »

Pierre Rossovich /Photos : SnC Video Lundi 21 Août 2017 - 08h29
Skandalyze :« Aujourd’hui c’est la composition qui me fait vivre »

Skandalyze se fait un nom parmi les beatmakers au niveau national : Fabrice Montgénie, de son vrai nom, est, en effet, de plus en plus demandé par les rappeurs français.

Fabrice Montgénie, plus connu sous le nom de Skandalyze, est dans la musique depuis les prémices du dancehall guyanais. À 41 ans, il y baigne depuis en effet depuis plus de 20 ans. Aîné d’une fratrie de sept frères et soeurs ayant grandi à Sevran (dont les chanteurs Moudjahyz et SnC Fayaman, ndlr), Skandalyze débute dans la musique à Paris où il monte un groupe de rap nommé 1848.
Issu d’une famille de musiciens, il fait le conservatoire de Sevran et travaille derrière les machines pour des grands noms du zouk comme Jean-Luc Alger ou Phil Control.

À 18 ans, il rentre en Guyane et plus précisément à Saint-Laurent. C’est là qu’il intègre le groupe Dilemme au début des années quatre-vingt-dix. Deux albums sortiront. C’est dans ce groupe que Roméo Leter fait également ses premiers pas musicaux. Fabrice se faisait alors appeler Supa Sensi.

Ce sont les débuts du dancehall en Guyane et l’époque du Bar Bleu au Village Chinois. Skandalyze connaît ses premières scènes avec des noms tels que Ruben, Jornick, Tricya, MC Been, Spencel, Nazim…


L’aventure Damaniak
À Saint-Laurent, Skandalyze monte une émission de radio sur UDL avec Dr Mikey. Leur idée est de créer un groupe. « On avait plein de vinyles. On invitait les artistes en freestyle pour les tester », se souvient Skandalyze.

Ainsi naît Damaniak avec Sugar Kawar, 2 Face, puis Warren. Les rejoindront ensuite Ice et Maxxy Dready. À l’époque le live avec musiciens est la norme. Damaniak arrive sur scène avec ses platines et ses faces B et fait sensation. « Damaniak a lancé un mouvement », juge aujourd’hui Skandalyze. Warren et lui se font ensuite remarquer par le producteur Henri Placide qui leur propose de le rejoindre pour créer le groupe Wonm, avec Doug (aujourd’hui Staun).



« 3 000 sons en stock »
Lorsque l’aventure Damaniak se termine, Skandalyze se tourne résolument vers la composition, qu’il a toujours pratiquée. « Je suis multiinstrumentiste. Les compositions me viennent naturellement, je peux en faire dix par jour ! ».

Sa première composition importante, en contrat avec une maison de disque, était pour le groupe de rap français La Brigade en 2005 sur l’album Un esprit libre ne meurt jamais. Puis il compose pour Warren, les rappeurs Marvin et Younes (qui deviendra Mister You), Jahmal Levy, Eric Brouta, Little Guerrier, Prof A…

Il y a deux ans, Skandalyze se met à démarcher les artistes et maisons de disque pour proposer ses compositions : « Je me suis rendu compte que j’avais environ 3 000 sons en stock, de tous les styles ! Alors j’ai commencé à envoyer des mails et ça a marché ».
Depuis, Skandalyze a « placé » des beats (compositions) pour plusieurs stars du rap français tels que le groupe DTF, affilié au groupe PNL ( La vida, Coco Cuba, Je t’ai menti ) ; Dhemo de la MZ ( Oui , Désolé ) ; The S et Layon du groupe XV Barbar. C’est également lui qui a composé le dernier titre de Warren, Impossible pas possible.

« Aujourd’hui c’est la composition qui me fait vivre », confie Skandalyze qui est de plus en plus demandé dans l’Hexagone. Récemment le compositeur a lancé son site internet www.skandabeat. com sur lequel il vend ses beats, entre 30 et 700 euros.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire