France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
CAYENNE

Les Chaînes Brisées de retour

M.G. Vendredi 12 Janvier 2018 - 16h22

Les Chaînes Brisées sont en train d'être réinstallées à Cayenne. Huit mois après sa détérioration par des vandales, l'oeuvre devrait avoir repris tous ses droits samedi soir, sur l'esplanade du boulevard Mandela.

Les Chaînes Brisées sont de retour à Cayenne. Huit mois après leur détérioration par des vandales, une partie des pièces en stratifié-polyester ont été réinstallées face à la mer ce vendredi après-midi, deux heures après leur arrivée par porte-container.

Restaurée dans l'Hexagone, l'oeuvre de plus de 600 kg, réalisée par Lancelot & Cie en 2011 et qui avait en partie brulé en mai dernier, devrait avoir repris tous ses droits demain soir, sur l'esplanade du boulevard Mandela.

"A terme, nous souhaitons dédier toute la place à la mémoire de l'esclavage, avec l'inscription du nom de tous les esclaves qui ont été amenés en Guyane", indique Gwladys Norton Daney-de-Marcillac, directrice de l'Aménagement à la mairie de Cayenne. Elle regrette les incivilités récurrentes contre les monuments, notamment historiques, et précise que la restauration des Chaînes Brisées a été financée par les assureurs de la Ville.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Paassy 13.01.2018
Cayenne, prison mémorielle ?

"A terme, nous souhaitons dédier toute la place à la mémoire de l'esclavage, avec l'inscription du nom de tous les esclaves qui ont été amenés en Guyane".
Après la mairie, le jardin botanique, ça fait un peu beaucoup quand même. On peut pas faire quelque chose de convivial, joyeux et tourné vers l'avenir ? Tout notre environnement doit être un constant rappel aux douleurs passées, sans la moindre échappatoire ?

Répondre Signaler au modérateur
Pellucci 13.01.2018

Une impression,quand je suis sur Cayenne, d’être de plus en plus sur l'ile de Gorée

Répondre Signaler au modérateur
L'info en continu