En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
RÉMIRE

Le Rorota va enfin rouvrir officiellement

Angélique GROS Jeudi 24 août 2017
Le Rorota va enfin rouvrir officiellement
Un des nombreux ponts du Rorota, interdit à la randonnée, on devine la rubalise mais les promeneurs n'en ont cure (DR)

Le sentier du Rorota devrait bientôt rouvrir officiellement suite aux travaux entrepris par la Collectivité territoriale en juillet. D'autres chantiers, dont le maître d'ouvrage est à définir, restent à entreprendre pour pallier aux problèmes du site.

Fermé pendant dix ans, suite à la catastrophe de Cabassou, le sentier du Rorota bien que très fréquenté, est officiellement interdit au public depuis novembre 2016. Fermé par arrêté communal à la demande du bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), il devrait cependant rouvrir prochainement. Au début de l'année, et afin d'établir des préconisations permettant la réouverture du sentier, la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Deal) commande une étude au BRGM. Cette analyse permet alors d'identifier trois niveaux de travaux, sur le court, moyen et long terme. « L'étude a permis d'approfondir le zonage et on s'est rendu compte que c'était moins grave que ce qu'on pensait au début » , explique Évelyne Sagne, responsable du service environnement à la Collectivité territoriale (CTG). C'est pourquoi, la CTG a décidé d'investir 2 400 euros mi-juillet et réalisé des premiers travaux pour que l'activité de randonnée puisse continuer.
Pour le reste des travaux, la situation piétine du fait du problème à définir la maîtrise d'ouvrage. « La commune ne s'est pas impliquée et pourtant les autres travaux sont de sa compétence. Nous, sachant que c'est un sentier fréquenté, on a dit qu'on n'avait pas le temps d'organiser de nouveau une réunion pour savoir qui doit faire quoi, donc on a entrepris de réaliser les travaux de court terme afin de favoriser la randonnée, » précise Évelyne Sagne.
« LA BALLE EST DANS LE CAMP DE LA COMMUNE »
Normalement, grâce à ces travaux et leur validation par le BRGM la commune pourra prendre un arrêté de réouverture. « La balle est dans le camp de la commune » , indique-t-on du côté de la CTG. Le rapport des travaux, indispensable pour que la commune puisse statuer, reste cependant toujours dans les mains de la CTG. Concernant l'entretien et les aménagements du sentier, ils concernent les compétences de la CTG. « Des études sont notamment en cours pour traiter les passages boueux du Rorota et un ponton va être consolidé, » conclut la responsable du service environnement à la CTG.
Deux millions pour réaménager la pointe Montravel
Le Rorota fait partie des quatorze sentiers gérés par la Collectivité territoriale (CTG) pour un budget de 86 000 euros. Des projets sont notamment en cours pour le sentier de Montravel à Rémire, mais ils sont pour l'instant au point mort. « On a des problèmes de permis concernant cet aménagement qui comprendra une structure d'accueil, des sentiers passant dans les arbres, etc. »
Deux millions d'euros seront investis sur ce site dont la construction pourrait commencer en 2018 selon Évelyne Sagne, responsable du service environnement à la CTG. Plus globalement, les projets de la CTG s'orientent davantage vers la valorisation. « Nous aimerions aller vers plus de pédagogie.
Sur le Rorota à Rémire, on aimerait travailler sur le thème du cycle de l'eau, sur celui de Vidal, à Rémire toujours davantage mettre en avant la partie historique, pour la piste Saint-Élie valoriser les plantes. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
1 commentaire

Vos commentaires

Altron 24.08.2017
undefined

"Pour pallier aux problèmes du site" ! SOS Bescherelle ! Sinon on n'avait pas trop vu qu'il était fermé ce sentier, sans doute le plus fréquenté de tous.

Répondre Signaler au modérateur