France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le patrimoine à travers les hommes

D. N. / P. E. M. / J-M. T. / S. G. / DR Lundi 18 septembre 2017
Le patrimoine à travers les hommes
1. À Montsinéry-Tonnegrande, une visite du bagne des Annamites était proposée. On devine derrière monsieur Dauphin, le guide, les cellules qui ont reçu les déportés politiques dans la première moitié du XXe siècle en provenance de l'Indochine française. La plupart venaient de la région de l'Annam, le sud pacifié en chinois en référence à la conquête chinoise du VIIe siècle. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)

Les Journées européennes du patrimoine ont permis, en divers points du département, de se plonger dans l'histoire, à travers des oeuvres et des hommes.

2. Une statue représentant un bagnard dans sa tenue de prisonnier au musée Franconie de Cayenne. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
3. Visite guidée au musée Franconie à Cayenne. Les enfants ont pu faire connaissance avec de grands personnages de l'histoire de la Guyane. Ici, une vitrine sur Félix Éboué. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
4. Nathalie Cazelle de l'Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a donné une conférence sur l'histoire de l'îlet Portal à Saint-Laurent du Maroni. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
5. Marie Fleury, du muséum national d'histoire naturelle a profité de l'occasion pour présenter, à l'association Gadepam dont elle est la présidente, à Cayenne, son dernier livre Remèdes Bushinenge sur les plantes utilisées au quotidien par les Bushinenge pour se soigner. Elle avait déjà réalisé le même type d'ouvrage avec les remèdes Wayana. Les illustrations sont réalisées en grande partie par des enfants de l'école de la Charbonnière de Saint-Laurent du Maroni. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
6. Un atelier de peinture a accompagné la séance de dédicace du livre de Marie Fleury. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
7. Vendredi, après la diffusion d'un documentaire sur le parcours du tambouyen Jean-Paul Agarande, le public était invité à bouger sportivement au son du tambour, en pleine rue, à Cayenne. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
8. Claude Minerve est descendant annamite (région d'Asie du sud-est, essentiellement dans le Vietnam actuel). Les Annamites arrivés en Guyane étaient généralement des déportés politiques au début du XXe siècle. Pêcheur à la retraite, c'est lui qui monte les filets de pêche des bateaux du canal Laussat. Un savoir-faire qu'il tient de son père, qui lui-même le tenait de son père et ainsi de suite. Il a présenté son savoir-faire samedi au Musée des cultures guyanaises, rue Madame Payé à Cayenne. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
9. Jean-Claude Rougier, fils de déporté politique indochinois. Il explique le fonctionnement des barrières chinoises, une méthode de pêche interdite de nos jours, qui a été développée par ses ancêtres. Après leur libération, les déportés politiques indochinois ont été installés dans la zone appelée aujourd'hui le Village chinois. Mais « il n'y avait aucun Chinois parmi eux » . (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
10. Dans la nuit de vendredi à samedi, un camion escorté par la police municipale transportait une drôle de forme sur son plateau. La sculpture a été déposée sur un rocher à la pointe des Amandiers. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
11. La sculpture, une oeuvre du plasticien Patrick Lafrontière, représente un fauteuil. Il est composé de lianes et de métal et pèse deux tonnes. L'artiste l'a placé ici car « la place des Amandiers est un lieu de repos et de quiétude où il fait bon venir se reposer et méditer. Avant, il y avait la mangrove qui est pleine de vie, et cette position est faite pour espérer voir revenir cette mangrove qui est un cycle de la vie. » (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
12. L'oeuvre restera en bord de mer jusqu'à ce que les éléments naturels s'en emparent. Les promeneurs étaient intrigués... et rêveurs : « C'est peut-être un siège pour un géant qui habite dans la mer » , supposait la petite Neïlla qui se promenait là avec sa maman. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)
13. Une balade entre l'histoire pénitentiaire et les arts et cultures du Maroni avec Joseph Amété était proposée au Camp de la Transportation où on peut voir cette peinture qui perpétue le patrimoine architectural du fleuve. (D. N., P. E. M., J-M. T.,S. G.et DR)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
A la une