En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +
OUEST

Des lettres de noblesse pour la Route de l'art

Fabienta PROSPER Vendredi 25 novembre 2016
Des lettres de noblesse pour la Route de l'art
Les totems permettent d'identifier les artisans membres de la Route de l'art de loin, comme ici, chez le sculpteur Rudy Daniel, sur la route de Charvein (FP)

La Route de l'art a déjà deux ans. Mais ce n'est que le week-end dernier que l'association Les chercheurs d'arts, en partenariat avec la Dac (Direction des affaires culturelles) et l'ONF (Office national des forêts) l'ont inaugurée. Les artisans ont été mis à l'honneur.

Des certificats de reconnaissance du travail des artisans, portant mention de leurs coordonnées et leurs spécialités, ont été délivrés à chacun des 150 artisans situés le long de la Route de l'art, lors de l'inauguration le week-end dernier. (FP)
Depuis 2008, l'association les Chercheurs d'art est alliée avec la CCOG (Communauté des communes de l'Ouest Guyanais) et l'ONF pour la réalisation d'un parcours de l'art.
Le travail des artisans de Guyane a été dévoilé à l'occasion de l'inauguration officielle de la Route de l'art, qui s'est tenue de week-end dernier, même si cette Route existe depuis deux ans déjà. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un parcours qui mène aux artisans de trois communes, Mana, Awala et Saint-Laurent. Certains travaillent le bois, la broderie traditionnelle bushinengue, amérindienne ou hmong, les perles, la vannerie, etc.
Les échoppes des artisans se distinguent par un totem en forme de pagaie, aux couleurs de leur commune. Dessus, leur nom et leur spécialité sont gravés.
Si les totems servent de repère, un ouvrage intitulé La Route de l'art est également disponible en librairie, au Carma (Centre d'art et de recherche de Mana) ou à l'ONF. « C'est à la fois un livre d'art mais aussi un guide touristique. Il se destine aussi bien aux Guyanais qu'aux touristes. Ils y trouvent tout le circuit, avec à chaque fois le lieu où se situent les artisans, avec leur portrait, leur histoire et leurs productions » , explique Cédric Mistral, membre de l'association des Chercheurs d'art.
BIENTÔT UNE APPLI SUR LA ROUTE DE L'ART
L'inauguration s'est déroulée sous forme de circuit, samedi et dimanche. Les 150 artisans ont chacun reçu un certificat. « Ce sont des choses qui sont très demandées par les artisans » , a commenté Patrick Lacaisse, directeur du Carma. Ce certificat pourra en effet leur être utile lors des démarches administratives. La plupart y ont surtout vu l'aspect symbolique, tel un signe d'appartenance à l'économie et à la vie du pays.
« Certains ne sont pas du tout en règle administrativement, mais leurs oeuvres sont achetées et offertes, parfois aux institutionnels » , a-t-il poursuivi. Rien de contradictoire pour le sous-préfet Claude Vo-Dinh : « Les gens ne demandent rien alors qu'ils sont pourtant présents sur le territoire depuis de nombreuses années et sont parents de beaucoup d'enfants nés sur le territoire. C'est dommageable pour ces gens-là parce qu'ils sont régularisables. »
Désormais connus et reconnus, les artisans espèrent attirer davantage de visiteurs. La mise en place d'une application est prévue l'année prochaine sur l'ensemble de la Route de l'art. Elle permettra d'accéder à des vidéos des artistes et des informations sur leurs oeuvres et leur parcours.
L'ouvrage La Route de l'art est disponible en librairie, au Carma (Centre d'art de Mana) et à l'ONF.
Rudy Bron, fier de son diplôme et de sa photo qui est parue dans le livre La Route de l'art. (FP)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire