France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

« Polina et Mécènes, c’est à vie »

Propos recueillis par Bernard DORDONNE Vendredi 04 janvier 2019
« Polina et Mécènes, c’est à vie »
Carine Sinai - Stéphane Hespel

Carine Sinaï, l’une des responsables de Polina met les points sur les « i » après la décision des Mécènes de se produire au Progt pour ses bals paré-masqué

« L’histoire d’amour entre les Mécènes et Polina n’est pas terminée. Elle n’est pas morte, elle est bien réelle et Polina sera toujours la maison des Mécènes.En 2019, on ne pouvait pas ouvrir. Mme Bernadette Sinaï, la gérante de Polina, avait besoin de prendre du recul et moi avec mon activité à la CCIG, il y a beaucoup de soirées où je ne suis pas présente dans le département. Il nous semblait correct de mettre un gérant durant la période du carnaval.

Par rapport à cette nouvelle gérance qui nous a été proposée, je dit « non », car il est hors de question que la prestation que nous offrons à nos cavaliers et à nos touloulou soit bradée. Je suis ravie que les Mécènes puissent s’épanouir durant le carnaval 2019. Je comprends très bien que les Mécènes étaient dans l’obligation de signer bon gré mal gré. Ce qui me fait mal, c’est d’imaginer que c’est nous qui n’avons pas voulu négocier. C’est faux. On ne pouvait pas brader la sécurité. Tout entreprise a un seuil de rentabilité, un montant en dessous duquel l’entreprise ne peut pas descendre, où elle perd de l’argent. L’objectif n’était pas de gagner de l’argent mais d’équilibrer l’activité. Nous avons quand même fait des concessions mais celles qui nous étaient demandées sur le poste sécurité étaient impossibles à tenir.

Polina est une grosse machine avec des charges fixes lourdes. Nous n’avons pas trouvé de gérance avec les reins assez solides pour permettre d’assurer la même qualité de service que nous proposons aux cavaliers et aux touloulou.

Depuis que l’orchestre a pris la décision de se produire au Progt, nous avons reçu des appels de personnes qui voulaient postuler en tant que gérant et qui nous proposaient de mettre un autre groupe que les Mécènes chez Polina.

Notre décision c’est « non » parce que nous n’avons aucun problème avec les Mécènes, nous restons fidèles. Il n’y a aucune animosité avec les Mécènes. Donc, l’histoire d’amour Polina-Mécènes existe et existera toujours. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
4 commentaires

Vos commentaires

Gérard Manvussa 04.01.2019

On peut pas avoir autre chose qu'une flopée d'articles gnangnans sur le carnaval (et toujours sur le même sujet d'ailleurs) ?

Répondre Signaler au modérateur
Citoyendeguyane 04.01.2019
Mauvais son

Au Progt le son et l accoustique sont deplorablesdeplorables.Va devoir se.replier chez nana qui va.etre archi comble.

Répondre Signaler au modérateur
paguila 04.01.2019
Sage décision

T'as raison James

Répondre Signaler au modérateur
jess 04.01.2019

Bonne décision

Répondre Signaler au modérateur
A la une