France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Cavalcade chaque dimanche et mesures de sécurité

Bernard DORDONNE Samedi 08 décembre 2018
Cavalcade chaque dimanche et mesures de sécurité

Marie-Laure Phinéra, le maire de Cayenne a réuni, jeudi les responsables de groupes carnavalesques. Elle a annoncé à plusieurs mesures.

« Il y a eu une réunion le 15 novembre menée par mon élu aux finances. Il a annoncé qu'il n'y aura pas de cavalcades à Cayenne. Aussi, il y aura une mutualisation, explique le maire de Cayenne, Marie-Laure Phinéra-Horth. Ce sont des choses pour les années futures et il y a eu des incompréhensions. Je redonne cette année la même subvention au comité de carnaval soit 40 000 euros. Je leur ai confirmé qu'il y avait des maires qui souhaitent faire des grandes parades le dimanche. Mais il y aura toujours les cavalcades à Cayenne. Des groupes vont participer aux grandes parades à Roura et Matoury, mais ils vont ensuite revenir à Cayenne. Les associations de carnaval qui n'iront pas à Roura ou Matoury vont évoluer sans problème dans le circuit de la ville capitale. En revanche, j'ai confirmé qu'il n'y aura pas le rassemblement place Mentel. Il ne faut pas oublier non plus que la ville met à disposition des groupes, même ceux qui sortent des autres communes, des écoles à proximité du circuit pour qu'ils puissent s'habiller. Je ne lâche pas le carnaval. Je veux même revenir à la tradition des vidés du matin. » Pour la sécurité autour et dans le carnaval et notamment le problèmes des voltigeurs « on doit se retrouver pour discuter. Le même dispositif sera mis en place. J'ai aussi annoncé que je reprendrai l'arrêté du couvre-feu pendant le carnaval. J'ai un rêve de ne plus voir les policiers encadrer les groupes. Revenir comme avant c'est mon rêve. »
BANNIR LES VOLTIGEURS
Phano Saint-Foi, du groupe Kassialata, explique être « heureux de voir que le maire a changé son fusil d'épaule car ce qui avait été imposé n'était pas cohérent. Il n'y a pas de communes en Guyane qui puisse accueillir une grande parade hormis Cayenne, Kourou et Saint-Laurent. Kassialata est déjà plus structuré que le comité et la mairie. » Et pour les voltigeurs ? « Cette année, nous allons faire notre carnaval comme d'habitude. Ceux qui font le bordel sont ciblés, la police les connaît, il faut les arrêter et les mettre en garde à vue pendant la durée des parades du carnaval. Il faut prendre des sanctions administratives en enlevant la CAF aux parents des mineurs. Il y a des choses à faire mais ce n'est pas à moi de donner des solutions. »
Danick Degras se retire du comité
Danick Degras, le président du Comité de festival et de carnaval de Cayenne (CFCC), annonce son retrait du comité du carnaval de Cayenne cette année : « Ce ne serait pas en avant pour les actions, il va y avoir une autre méthode de travail. Je mettrai en place une commission d'organisation avec à sa tête un responsable mais je serai là pour superviser » , indique Danick Degras. Si le président du carnaval évoque des raisons personnelles qui l'ont conduit à prendre une telle décision, il reconnaît aussi que sa décision a aussi été influencée par le comportement des responsables des groupes Kassialata et Réno Band qui lui cherchent des poux dans la tête. En ce qui concerne les 40000 euros que propose cette année encore le maire au comité de carnaval, Danick Degras dit souhaiter plus : « On fait avec ce que nous avons. La mairie nous donne 40000 euros, c'est déjà bien. Cet argent est là pour aider les groupes et les actions du comité. Pour les groupes on donne des primes de sortie, à l'entrée du carnaval. Les montants des primes ne vont pas trop varier par rapport à l'année dernière. Parmi les actions que nous allons mettre en place, il y a l'accueil de Vaval, les élections mini-reine et mini-roi sur la place des Palmistes, la grande parade, et la parade traditionnelle. »
B. D.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème