France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Premières cartes abattues à Saint-Laurent

Philippe CHAUVIN Mardi 17 janvier 2017
Premières cartes abattues à Saint-Laurent
1. L'atelier de maquillage a rencontré un vif succès, que l'on comprend quand on voit les talents de la maquilleuse. (Philippe CHAUVIN)

Si le ciel a été clément, dimanche à Saint-Laurent, le fait d'avoir fait converger tous les participants vers la place des Fêtes (garnie d'un podium géant, d'ateliers, de stands et de jeux pour les enfants) a attiré un public ravi d'accueillir les premiers pas de danse et les tambours. Pendant encore cinq semaines, rendez-vous est donc pris entre la population et les organisateurs, motivés, de ces festivités qui sont encore loin d'avoir abattu toutes leurs cartes.

2. Un jour mon Prince est venu... (Philippe CHAUVIN)
3. Honneur au groupe Wanapi, qui est apparu en premier sur la place des Fêtes et fait partie de tous les carnavals. Rebelote. Ils semblaient pressés d'abattre leur premier jeu. (Philippe CHAUVIN)
4. Cette petite fille a dit à sa maman, au lapin, à l'ours et au lion qu'elle rêvait d'être comme Alicia Aylies, Miss France, un jour. Sur cette photo, elle l'est déjà un peu. (Philippe CHAUVIN)
5. Ce guitariste aux talents instrumentaux confirmés a tenu à ouvrir le carnaval incognito sur la place des Fêtes de Saint-Laurent du Maroni, dans une commune où il ne l'est pas tout à fait. Léon Bertrand, maire de la ville, était de nouveau aux côtés des Difficiles. (Philippe CHAUVIN)
6. Célia, 9 ans, a tenu à participer au bal. (Philippe CHAUVIN)
7. Le groupe Rage Band a été le premier à faire entendre ses tambours et voir ses chorégraphies. (Philippe CHAUVIN)

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
L'info en continu
1/3