En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies, cliquez ici. X Fermer
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Le touloulou inscrit au patrimoine culturel français

Samedi 11 novembre 2017
Le touloulou inscrit au patrimoine culturel français
(photo d'archives)
CARNAVAL. C'est une première étape. Le ministère de la Culture a inscrit le touloulou et le bal paré-masqué au patrimoine culturel immatériel, le 26 octobre. Il rejoint un peu plus de 300 pratiques culturelles françaises dans cette liste. Cette inscription permet déjà d'obtenir le soutien du ministère pour l'organisation de colloques, programmes de recherche, l'aide à la publication sur ce patrimoine. Parmi ces pratiques culturelles, la France en choisira une dont elle soutiendra la candidature au patrimoine mondial de l'Unesco.
« C'était une étape obligatoire, c'était beaucoup de travail, souligne Monique Blérald, présidente de l'Observatoire régional du carnaval guyanais. Maintenant, il y a un combat politique. Ce qu'a fait Victorin Lurel pour le gwoka (inscrit en 2014 à l'Unesco), il faut que nos politiques le fassent pour le touloulou. Il faut montrer que nous en sommes fiers et que nous allons le valoriser. »

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

cleo 12.11.2017

Je pense que il ne faut pas confondre «le gwoka » et « le toulou et bal paré-masqué » qui sont soit ,des pratiques culturelles mais dont les finalités sont différentes ...
Victorin Lurel c’est battu pour une juste cause, mais lorsqu’on voit le
« touloulou/ bal paré masqué » et ce qu’il y a autour, il n’y a pas vraiment de quoi être fier. Depuis des décennies nous avons des élus qui ont beaucoup de mal à se battre pour développer et faire avancer la Guyane, alors si ils devaient se battre pour « ça » , je pense que cette démarche serait d’une totale incohérence ...

Répondre Signaler au modérateur
Paassy 12.11.2017
Honte

Le Touloulou est une pratique récente et commerciale qui n'est en rien comparable aux cérémonies chamaniques, rituelles ou festives amérindiennes qui sont elle millénaires, uniques, profondément Guyanaises, et surtout extrêmement menacées. Ce sont elles qui ont impérativement besoin de cette inscription au patrimoine mondial.
C'est totalement incompréhensible que le touloulou soit prioritaire. Des traditions coloniales qui n'ont même pas un siècle l'emportent sur celles qui ont des millénaires.

Répondre Signaler au modérateur