France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • Partager cet article sur Google +

Au pays des ombres de couleurs

G. G. Lundi 19 février 2018

Du 26 au 28 février, Pascal Daudon, artiste bordelais de passage chez nous propose un atelier avec des enfants en situation de handicap. (GG)

Afficher toutes les miniatures

Pascal Daudon, artiste bordelais passé par les Beaux-arts de sa ville, aime la Guyane. Il mène régulièrement des projets avec des scolaires chez nous. Cette fois-ci, il revient pour une exposition d'une petite semaine, à partir d'aujourd'hui, dans la nouvelle salle d'exposition de la maison Prévot au coeur de Cayenne.

« Tu vois un visage, là ? Oui, regarde. » Et le spectateur dessine les traits d'un visage en suivant une ligne éparse à l'intérieur d'un formica de 24 cm sur 30 cm. Entouré d'insectes ou de végétaux, le visage se distingue clairement, maintenant. « J'aime quand les éléments ne s'imposent pas tout de suite. Quand on doit prendre du temps pour voir » , décrit espiègle, l'artiste bordelais, Pascal Daudon, alors qu'il sort ces oeuvres une après l'autre avant de les installer à la maison Prévot, au 32, rue du Lieutenant-Becker. L'artiste, qui a découvert la Guyane il y a trois ans grâce à un livre sur l'art bushinengue et un ami, propose une exposition d'une quarantaine de pièces à partir d'aujourd'hui jusqu'à dimanche, intitulée « Ils sont arrivés dans une grande maison » .
Les pièces qui forment la série « Ceux de la Maison Oyapock » sont des plaques en formica. Elles font le tour d'une pièce. Elles rappellent les plaques utilisées par les photographes du début du XXe siècle comme ceux envoyés à travers le monde par le banquier Albert Khan.
« TOUTE PERSONNE À UN POUVOIR CRÉATIF »
« C'est un hommage aux personnes que j'ai rencontrées à Saint-Georges de l'Oyapock lors d'un projet avec des collégiens. Cela a été un moment génial avec ses jeunes plein d'énergie. Nous avons réalisé une exposition qui est toujours là-bas. J'ai prélevé humblement, avec une mine de plomb, leur ombre que je porte sur le formica mêlée à des éléments végétaux ou animaliers. Ce n'est pas grand chose mais pour moi c'est tout. L'ombre portée c'est l'absence d'une présence et la présence d'une absence. L'autre devient le véhicule de mon imaginaire grâce au cadeau qu'il me donne, celui de son profil, de son ombre » , détaille, d'une voix chaude et envoûtante Pascal Daudon. Les couleurs donnent ensuite une vibration à la toile, de l'énergie. L'artiste, excessivement calme et pourtant enjoué aime apporter la paix. « Je suis définitivement un humaniste et un pacifiste. J'aime la notion de mission. Quand je commence un atelier, je rencontre l'autre, qu'il soit un enfant de cinq ans ou un homme de 98 ans. On discute et avec un peu de ruse je l'amène dans le monde de l'art et la création. La personne qui ne se croyait pas capable de produire de l'art se rend compte qu'à la fin, elle a réussi. Toute personne à un pouvoir créatif et ce potentiel en Guyane est énorme. Tout est potentiellement énorme ici mais pas développé » , observe Pascal Daudon.
D'autres pièces composent l'exposition dont des disques peints et cinq tableaux au concept original (lire Le Mag à paraître le samedi 24 février). La venue de cet artiste à la renommée nationale, voire mondiale, constitue l'événement du début d'année dans les arts visuels. À ne pas rater!
Quelques plaques en formica composées d'une ombre portée d'un membre du collège Constant-Chlore de Saint-Georges de l'Oyapock où Pascal Daudon a séjourné dans le cadre d'un projet artistique, en juin 2017 (GG) -
(GG) -
À partir d'aujourd'hui jusqu'à dimanche de 15h à 19h sauf le samedi de 9h à 19h. Vernissage ce soir à 18h au 32, rue du Lieutenant-Becker, en face de Chez Sauveur.
(GG) -

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire